lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes parlementaires espagnols appellent l’UE à prendre des mesures face aux violations...

Les parlementaires espagnols appellent l’UE à prendre des mesures face aux violations des droits de l’Homme en Iran

Les parlementaires espagnols appellent l’UE à prendre des mesures face aux violations des droits de l’Homme en Iran

35 membres du Parlement et du Sénat de l’Espagne ont signé une déclaration exprimant leur « profondes préoccupations » concernant « la terrible situation des droits de l’Homme en Iran». Le rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran avait fustigé dans son dernier rapport « la hausse exponentielle » du nombre des exécutions en Iran. Il avait estimé qu’à la fin de l’année 2015, le nombre de personnes exécutées en Iran pourrait dépasser le chiffre de 1000.

« Alors que l’UE et les puissances mondiales ont négocié un accord nucléaire avec l’Iran, le gouvernement d’Hassan Rohani, le président soi-disant modéré du régime iranien, était occupé à exécuter plusieurs centaines de citoyens iraniens, dont beaucoup ont été pendus en public », ont déclaré les législateurs espagnols qui ont critiqué le silence de l’UE face à ces exécutions en Iran.

« Nous regrettons que le Haut-Représentant de l’UE n’a presque rien dit pour condamner ces pratiques inhumaines », ont-ils souligné.

Ils ont appelé le Haut-Représentant de l’UE, Federica Mogherini, à « dénoncer publiquement les violations des droits de l’Homme en Iran, demander au régime iranien de mettre fin aux exécutions publiques et demander que les responsables de ces crimes contre l’humanité soient traduits devant les tribunaux internationaux. »

Une nouvelle résolution adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU a exigé que Téhéran arrête « les restrictions graves et généralisées, dans les textes de lois et dans la pratique, du droit à la liberté d’expression, d’opinion, d’association et de réunion pacifique » imposées aux militants des droits de l’Homme et aux dissidents.

Les parlementaires espagnols ont exhorté l’UE à conditionner tout développement des relations avec l’Iran à une amélioration de la situation des droits de l’Homme dans ce pays.

« L’Union européenne – qui se définit par ses valeurs démocratiques et par ses principes humanitaires – aurait dû mettre les droits de l’Homme comme une condition absolue pour tout développement de relations avec l’Iran », ont-ils souligné.

 

Lire aussi:

Voyage en Iran du président du Sénat : l’incontournable question des Droits de l’Homme

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe