lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien a pendu en public deux hommes accusés d'être "...

Le régime iranien a pendu en public deux hommes accusés d’être  » en guerre contre le Dieu »

Le régime iranien a pendu en public deux hommes accusés de « être en guerre contre le Dieu»

CNRI – Le dimanche 20 décembre, dans la ville de Chiraz (au sud de l’Iran) le régime des mollahs a pendu en public deux hommes identifiés par leur prénom et l’initial de leur nom : Modjtaba R. (âgé de 30 ans) et Nemat J. (âgé de 26 ans).

Ces deux hommes avaient été condamnés à mort sur l’accusation de « moharebeh » (« être en guerre contre le Dieu »).

En 2013, ils avaient réussi à réaliser une évasion audacieuse lors de leur procès, mais ensuite ont été de nouveau arrêtés et condamnés à mort.

Le régime iranien utilise les exécutions publiques pour créer un climat de terreur dans la société et empêcher toute contestation politique.

Par ailleurs, le samedi 19 décembre, le régime iranien a pendu trois prisonniers politiques dans une prison à Zâhédan (chef-lieu de la province de Sistan-Baloutchistan, au sud-est de l’Iran).

Une des personnes exécutées s’appelait Abdol-Ghani Gangozei et il était âgé de 29 ans. Les noms des deux autres suppliciés n’ont pas été annoncés.

M. Gangozei avait passé les huit dernières années de sa vie dans les prisons du régime des mollahs.

 

Lire aussi:

Voyage en Iran du président du Sénat : l’incontournable question des Droits de l’Homme

Ted Poe : Le régime iranien doit être jugé pour ses crimes contre l’humanité

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe