vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLes Moudjahidines d'Iran sont blanchis

Les Moudjahidines d’Iran sont blanchis

Terrorisme – La Cour suprême britannique désavoue la mesure d’interdiction du ministère de l’Intérieur

Par Alain Lallemand

Le Soir (Belgique) – La réalité est que ni dans les documents publics ni dans les documents secrets ne se trouve la moindre preuve tangible qui étayerait la conclusion (du gouvernement britannique) selon laquelle  [l’Organisation des moudjahidines du peuple d’Iran, Ompi]  conserverait l’intention  de se livrer à nouveau à des activités terroristes dans le futur. »

Par Alain Lallemand

Le Soir (Belgique) – La réalité est que ni dans les documents publics ni dans les documents secrets ne se trouve la moindre preuve tangible qui étayerait la conclusion (du gouvernement britannique) selon laquelle  [l’Organisation des moudjahidines du peuple d’Iran, Ompi]  conserverait l’intention  de se livrer à nouveau à des activités terroristes dans le futur. »

Et la Cour suprême britannique de reprendre ce mercredi, sans ciller, un long extrait du jugement de première instance intervenu en novembre 2007 à Londres :  « Il n’y a aucune preuve  que l’Ompi ait tenté, à quelque moment que ce soit depuis 2003, de recréer une quelconque structure capable de mener ou d’appuyer des actes terroristes. Il n’y a aucune preuve d’une quelconque tentative de se "préparer" au terrorisme. Il n’y a aucune preuve d’aucun encouragement envers d’autres pour commettre des actes de terrorisme. »

En clair : le ministère britannique de l’Intérieur n’a jamais eu à sa disposition le moindre élément, secret ou non, qui lui permette de considérer que les Moudjahidines du peuple d’Iran (Ompi) sont demeurés après 2001 une organisation terroriste. C’est à tort, comme l’avait conclu il y a près de 6 mois un tribunal spécial de Londres, que l’Ompi figure sur la liste britannique des organisations interdites. Seule explication plausible de cette aberration : Londres a voulu « faire plaisir » à un partenaire de la lutte internationale contre le terrorisme. L’Iran ?

Impact européen évident

En pratique, la Cour suprême, siégeant en tant qu’instance d’appel de la « Commission de recours des organisations interdites », a définitivement rejeté l’appel ultime introduit par l’Intérieur. Et cela va avoir des répercussions dans l’Union : Londres était le seul Etat à alimenter le dossier d’interdiction de l’Ompi au niveau européen. L’Ompi ayant eu gain de cause en première instance devant la Cour de justice de Luxembourg, cette nouvelle victoire judiciaire, sur le sol anglais, devrait mener à la réhabilitation européenne des Moudjahidines… et la libération de leur patrimoine.

Pour rappel,  l’Ompi est une organisation fondée en 1965 pour lutter contre le régime du chah d’Iran et qui, suite à la révolution islamique, entre en conflit avec les fidèles de Khomeiny. Ils se replient en 1986 en Irak, prennent les armes contre l’Iran et développent à l’intérieur de l’Iran un réseau d’insurrection actif jusqu’en juin 2001 (éventuellement mai 2002). Mais depuis, les Moudjahidines ont démantelé leur branche armée, rendu les armes et se sont orientés vers la seule contestation sociale.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe