vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes mollahs de Téhéran tentent de dénaturer votre mouvement par le chantage...

Les mollahs de Téhéran tentent de dénaturer votre mouvement par le chantage (Bernard Kouchner)

Bernard Kouchner, ancien ministre des affaires étrangères est intervenu lors du grand rassemblement pour un Iran Libre qui s’est tenu, le 1er juillet, dans une salle comble au Parc des Expositions à Villepinte. Le thème de cet évènement était « En avant avec la Résistance iranienne, un changement de régime à portée de main ». La présidente élue de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi est intervenue lors de cette rencontre ainsi que plusieurs dizaines de personnalités politiques d’Europe, des Etats-Unis et du monde arabe.

Voici un extrait de l’intervention de Bernard Kouchner :
Nous sommes tous d’accord. Vous méritez d’être libres, indépendants et démocratiques. Ça c’est certain.

Je suis donc ravi d’être parmi vous, je ne sais pas depuis combien d’années je viens mais chaque année, c’est presque à une réunion de famille pour la démocratie et en faveur d’un Iran libre.

Le peuple d’Iran est opprimé depuis trente-huit ans par un régime théocratique extrémiste islamique. Tout a commencé à cause du régime des ayatollahs à la source de l’extrémisme. Le peuple d’Iran a tout à fait raison. Il mérite au moins un régime meilleur et il mérite la liberté et la démocratie, il mérite des élections libres à travers desquels il pourra élire ses vrais représentants et non pas ceux qui ont été élus par le guide suprême.

Et comme tous les intervenants précédents l’ont dit, le changement en Iran ouvrira la porte à la fin de l’extrémisme qui utilise l’islam dans toute la région. Ce n’est pas parce que l’islam est une bonne base pour le terrorisme, mais parce que ces gens utilisent cette religion comme un instrument pour tuer, pour répandre l’extrémisme. Donc vous avez non seulement un rôle dans le changement qui doit avoir lieu en Iran, mais changer l’Iran sera le début d’un vrai changement pour la démocratie dans la région toute entière. Et j’aimerais également à nouveau féliciter Mme Radjavi.

J’apprends toujours quelque chose quand je vous écoute. C’est une leçon de vérité politique de parler au nom des Moudjahidine du peuple. Vous représentez le début d’une vraie perspective de changement de régime. Une femme musulmane, présidente de l’Iran serait le début d’un changement sans précédent. A nouveau, Mme Radjavi, félicitations et merci.

Les musulmans demandent la parité, la séparation de la religion et de l’État. Nous avons un exemple ici, grâce au discours de Madame Radjavi et à nouveau, c’est la troisième fois, mais j’aimerais à nouveau vous remercier.

Dans mon pays dans le passé, vous avez été victimes de manœuvres diverses et des plus fausses. Je suis moi-même coupable d’avoir écouté les détracteurs de votre mouvement qui vous accusent de terrorisme indiscriminé. Ils s’agissaient de mensonges, il faut souligner que vos affirmations démocratiques, votre position ferme sur la parité entre les hommes et les femmes en politique, sur le rôle des femmes en politique, sur la séparation entre la mosquée et le gouvernement ont très bien définies encore une fois dans les mots employés par Mme Radjavi, ont très bien distingué votre mouvement des autres mouvements du Moyen-Orient.

Comparons le discours tenu ici et les discours tenus dans l’environnement du Moyen-Orient. Mais à chaque veille de votre grand mouvement annuel où des milliers de gens viennent de toute l’Europe, le gouvernement de Téhéran tente de dénaturer votre mouvement. Hier, Le ministre Zarif était au Quai d’Orsay pour l’idée de dicter sa conduite à mon ami le ministre Le Drian, excellent ministre de la Défense et maintenant ministre des Affaires étrangères.

La France, vieille république et pays démocratique, a le droit de recevoir qui elle veut, mais peut-être aussi le droit de choisir son moment. Or recevoir M. Zarif la veille de votre grand mouvement, je trouve que c’était mal choisi. Une fois de plus, les mollahs tentaient de déstabiliser le mouvement des Moudjahidine du peuple par chantage et par mensonge. Mais il n’y a pas eu, je m’en félicite, de communiqués publiés, ni par le Quai d’Orsay, ni par Matignon, le premier ministre, sur la visite de Monsieur Zarif, et je suis heureux pour cela.

L’Iran des mollahs est impliqué dans toutes les guerres de la région. Impliqué dans la guerre de Syrie, impliqué en Irak, impliqué au Yémen. N’oublions pas ça, je suis très partisan de démarche en faveur de la paix. Je suis très partisan d’essayer de trouver un chemin pour la paix dans la région mais pas à n’importe quel prix, pas avec une alliance qui au contraire, menace cette paix et maintient cette guerre et je pense très singulièrement à M. Bachar el-Assad.

Cette paix à laquelle j’aspire, à laquelle vous aspirez, à laquelle l’Iran aspire, et surtout dans votre pays l’Iran, ne se fera pas sans démocratie. Et en donnant encore une fois autant d’ampleur à votre mouvement annuel, vous avez l’occasion de le prouver en exigeant des élections libres, pour un Iran libre, comme je le disais au début de mon discours. Vive le peuple d’Iran, vive votre mouvement, à bas le pouvoir de la théocratie et vive la démocratie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe