vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes médias du régime iranien : l'OMPI veut attiser les tensions

Les médias du régime iranien : l’OMPI veut attiser les tensions

CNRI- Les médias officiels en Iran on rapporté le 18 mai que le principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) « est en train de forger des intrigues (…) en vue de créer des tensions pendant la campagne électorale en juin ». Voir la vidéo

L’agence Fars a déclaré que les membres de ce mouvement étaient à l’origine du « chaos en Iran lors de l’élection présidentielle de 2009 » et qu’ils « tentent maintenant de trouver de nouvelles façons de rééditer ces événements lors du scrutin de juin. »

« Dans la poursuite de ces objectifs, les membres du mouvement ont été appelés à utiliser tous les moyens, y compris les réseaux sociaux, les sites et les blogs, pour instiguer des conflits dans la société iranienne avant l’élection. »

L’OMPI « a joué un rôle majeur dans les troubles postélectoraux en Iran en 2009 », ajoute la dépêche de Fars, agence liée aux gardiens de la révolution.

Une autre dépêche de Fars, le 19 mai, reflétait les craintes du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et candidat à la présidentielle, sur les activités par les sympathisants de l’OMPI à l’approche du scrutin.

« L’OMPI a remué ciel et terre pour empêcher une participation massive à la prochaine élection présidentielle de juin », a-t-il expliqué.

Les informations publiées par les médias officiels iraniens interviennent au moment où la campagne de graffitis, d’affiches et de dépliants se répand à travers l’Iran, nettement en avance sur la mascarade électorale de juin.

Les slogans de l’Ompi appelant à la fin de la dictature font leur apparition dans les villes, les voies routières, les stations de métro, les parcs et les passerelles pour piétons.

«Je vote pour le renversement du régime », « faites capoter l’élection des mollahs», «A bas le principe du guide suprême », « Vive l’Armée de libération nationale iranienne », «A bas Khamenei, Vive Radjavi» et «Notre présidente : Maryam Radjavi », fleurissent sur pas mal de murs en Iran.

Les activités se poursuivent en dépit des mesures sévères de sécurité mises en place pour éviter une répétition des soulèvements publics massifs au cours de l’élection de 2009.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe