mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes Iraniens se rassemblent devant la Maison Blanche

Les Iraniens se rassemblent devant la Maison Blanche

 CNRI – Les Iraniens de Washington se sont rassemblés devant la Maison Blanche pour appeler le nouveau gouvernement des États-Unis à protéger les droits des membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), à la Cité d’Achraf en Irak.

 

CNRI – Les Iraniens de Washington se sont rassemblés devant la Maison Blanche pour appeler le nouveau gouvernement des États-Unis à protéger les droits des membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), à la Cité d’Achraf en Irak.
 
Les participants ont condamné les attaques barbares contre les domiciles des familles de l’OMPI et la répression des étudiants en Iran.

Trois personnalités politiques, M. Struan Stevenson, député européen et Vice-président du Groupe PPE-DE, M. David Kilgour, ancien parlementaire canadien et activiste des droits de l'homme, et M. David Matas, juriste canadien de renom, ont pris la parole.
 
M. Kilgour a dit que 3500 réfugiés politiques résidaient dans la Cité depuis 1981. Cibles du régime des mollahs, ils avaient choisi de se réfugier dans l'Irak voisin dans les années 1980. Il a lancé un cris d’alarme contre les restrictions qui leur sont imposées et a rappelé que «l’OMPI est le plus grand groupe d'opposition en Iran.
L’OMPI prône la séparation de la religion et de l'État et un Iran dénucléarisé. »

C’est ensuite M. Stevenson qui a pris la parole pour dire que la sécurité et la protection des résidents d’Achraf devaient être garanties. « Achraf est un symbole de la démocratie et de la résistance contre le régime inhumain des mollahs en Iran. Nous devons épuiser tous les recours possibles pour résister contre le régime iranien », a-t-il estimé.

« Une position ferme commune des États-Unis et de l'Europe enverra le plus fort des messages au régime de Téhéran, a-t-il déclaré. Il faut écarter les erreurs politiques du passé vis-à-vis du régime iranien. Il n'a accordé aucune attention aux exigences internationales pour abandonner son projet nucléaire et améliorer la situation des droits humains. »

M. Matas a insisté sur l’obligation faite aux forces américaines d’assurer une protection adéquate aux résidents d’Achraf. Il a ajouté que c’était leur la responsabilité et que tant qu'elles resteraient en Irak, elles devaient continuer à surveiller la situation.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe