jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes Iraniens célèbrent une fête antique marquant la fin des vacances du...

Les Iraniens célèbrent une fête antique marquant la fin des vacances du Nouvel An persan

Associated Press, 1 avril – Désirant mettre de côté les soucis économiques et les souvenirs d’un hiver rigoureux qui a fait 64 morts, les Iraniens ont afflué dans les parcs et les vergers mardi pour marquer la fête antique de Sizdeh Bedar, le dernier jour des vacances de deux semaines du Nouvel An persan.

Associated Press, 1 avril – Désirant mettre de côté les soucis économiques et les souvenirs d’un hiver rigoureux qui a fait 64 morts, les Iraniens ont afflué dans les parcs et les vergers mardi pour marquer la fête antique de Sizdeh Bedar, le dernier jour des vacances de deux semaines du Nouvel An persan.

Le festival date d’avant l’Islam et remonte à des milliers d’années du temps où le Zoroastrianisme était la religion prédominante de la Perse.

Et bien que les religieux radicaux à la tête de la République islamique en ont découragé beaucoup de célébrer les rituels pré islamiques, ils n’ont pas réussi à empêcher les Iraniens de fêter le Nouvel An persan, ou Norouz, et la célébration qui en marque la fin, Sizdeh Bedar.

La popularité assurée de ces vacances est largement due à la passion des Iraniens pour les rassemblements de famille et les festivités extérieures.

Il y avait foule dans les parcs de Téhéran mardi avec des familles assises sur des tapis étendus sur l’herbe, sirotant leur thé et dégustant des fruits secs. Un déjeuner de pique-nique élaboré fait traditionnellement partie de la célébration.

À la différence d’autre pays du Moyen-Orient, l’Iran suit l’année solaire persane, qui commence le premier jour du printemps. Ce 20 mars, l’Iran est entré dans l’année 1387. Avec les Iraniens, les Kurdes et les peuples d’une partie de la Turquie, de l’Azerbaïdjan, du Turkménistan, du Tadjikistan, du Kirghizistan et de l’Afghanistan, célèbrent Norouz – qui est un mot persan pour Nouvel An.

Sizdeh Bedar tombe le treizième jour de Norouz. Sizdeh signifie 13 et Bedar signifie "passer" en persan. On pense que rester chez soi ou enfermer en ce jour férié porte malheur.

La fête antique a plusieurs coutumes. Les Iraniens jettent les plateaux de graines germées, qui ornaient leurs tables de Norouz, dans l’eau représentant une vie heureuse. Les jeunes et vieux nouent ensemble des brins d’herbe ou de fleurs dans l’espoir que la Nouvelle Année sera remplie de bonheur et de prospérité. Les jeunes filles font d’habitude le vœu de se marier en nouant des brins d’herbe.

Les Iraniens ont vu déferler les difficultés ces derniers mois, avec une forte hausse des prix des légumes et du logement et la mort annoncée de 64 Iraniens durant l’hiver glacial en raison des coupures de gaz. Les vacances de deux semaines de Norouz ont aussi donné aux Iraniens une chance de se couper du conflit sur le nucléaire du pays avec l’occident et les sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU sur le refus de Téhéran d’interrompre l’enrichissement d’uranium.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe