mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes Irakiens défient Maliki, la «marionnette de l'Iran », dans des manifestations...

Les Irakiens défient Maliki, la «marionnette de l’Iran », dans des manifestations massives

CNRI – Des millions d’Irakiens ont bravé les menaces de leur gouvernement, vendredi 3 mai, en organisant des manifestations de masse dans tout le pays contre le Premier ministre Nouri al-Maliki.

Les manifestants ont également condamné le massacre de 38 manifestants à Howeijah, le mois dernier et ont exigé la fin de l’ingérence du régime iranien dans leurs affaires intérieures.

Le porte-parole des manifestants, le Dr Ahmad Alwani, président de la commission des affaires économiques du parlement irakien, a déclaré : « Toutes les options sont sur la table. C’est le début d’une phase déterminée pour récupérer nos droits par des actes et non des mots.

« Les campements de protestation sont nos lignes rouges. Nous n’autoriserons ni Maliki, ni personne d’autre de s’introduire sans permission dans nos camps.

« Le peuple irakien est au courant des intrigues de certains partis politiques pour annuler les manifestations, enlever les tentes des manifestants, changer les lieux des manifestations ou les retarder de deux mois. Il a également publié un communiqué rejetant ces conspirations.

« Nous ne permettrons aucune intrusion contre les manifestants sous aucune condition. Les manifestants, leurs symboles et leur chef sont nos lignes rouges et ne doivent pas être franchies ».

Abdul-Qader Nael, un des leaders des manifestants à Ramadi, a ajouté : « Le principal objectif est le renversement de Maliki ».

Le prédicateur de la ville de Samara a lancé vendredi dernier aux manifestants : « Nous proposons ces options. Quelque soit votre choix, nous accepterons d’échanger Maliki avec quelqu’un pour qui tout le monde vote afin de former un nouveau gouvernement, ou bien d’entrer en guerre avec Maliki.

« Mais nous prions Dieu pour que cela n’arrive pas. Pourtant, si Maliki ne nous laisse pas le choix entre abandon et résistance, nous n’aurons pas d’autre choix que de résister.

« Abandonner, ce que Maliki et ses mercenaires veulent de nous, est complètement hors de question ».

A Falloujah, un porte-parole a déclaré que les manifestants n’avaient «pas peur» de se battre. Et à Kirkouk un orateur a dit au sujet du massacre de Howeijah : « Quelle loi permet de massacrer des innocents et non armés ? ».

A Ramadi, un autre manifestant a exigé de Maliki : « Que voulez-vous ? Qu’est-ce que vous avez à dire sur le sang que vous répandez sur ordres de vos maîtres du régime iranien ? »

D’autres manifestations ont eu lieu dans les provinces d’Al-Anbar, Ninive, Sallahedine, Diyala, Kirkuk et Bagdad.

Dans la capitale, l’armée de Maliki a imposé une sécurité très stricte et a mis en place des points de contrôle pour empêcher les gens de prendre part à des manifestations.

Pendant ce temps, des attentats à la bombe ont fait des dizaines de victimes.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe