samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes executions de masse se poursuivent dans les prisons iraniennes

Les executions de masse se poursuivent dans les prisons iraniennes

Les executions de masse se poursuivent dans les prisons iraniennes

Par Amir Taghati

Le régime iranien a pendu huit personnes le 29 août dans la prison de Gohardasht à Karaj, au nord-ouest de la capitale. Les victimes sont: Alireza Araei, Alireza Behrad, Manouchehr Dehghani, Ahmad Gharebalaei, Siavosh Inanlou, Reza Mousavi Baraghani, Ebrahim Yarmout Oghli et Mirzaei.

Ils ont été transférés à l’isolement le 26 août en préparation de leur exécution.

Par ailleurs, le régime iranien a exécuté Hamidreza Derakhshandeh pour avoir assassiné le sinister imam de le prière du régime vendredi à Kazerun.

En outre, lundi, le régime a pendu un homme en public à Babol, dans le nord de l’Iran, ont rapporté les médias officiels. L’exécution horrible de cet homme âgé de 25 ans, identifié uniquement par son initial «H», a eu lieu dans le parc Babolkenar de la ville.

Le même jour, le régime a exécuté une femme dans la prison de Machhad. Elle était la 94ème femme à être exécutée depuis l’entrée en fonction d’Hassan Rohani.

Le régime iranien est le détenteur du record d’exécutions par habitant. Plus de 3 800 personnes ont été exécutées sous la présidence de Rohani.

Dans un rapport à l’Assemblée générale des Nations Unies, diffusé en août 2019, Javaid Rehman, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’homme en Iran, a déclaré que «le nombre d’exécutions reste l’un des plus élevés au monde».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe