mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes étudiants iraniens exigent la libération des manifestants

Les étudiants iraniens exigent la libération des manifestants

Les étudiants iraniens exigent la libération des manifestants

Des étudiants iraniens ont défendu leurs camarades emprisonnés et ont dénoncé la répression violente du régime contre les étudiants lors des récentes manifestations. Le Conseil des syndicats universitaires d’Iran (UTUCI) a expliqué que le régime est très « craintif » face aux manifestations actuelles et qu’il s’en sert comme excuse pour faire pression sur les étudiants, les militants syndicaux et d’autres groupes.

Le régime a même arrêté de « façon préventive » de nombreux étudiants qui n’avaient pas participé aux manifestations.

Le communiqué indique : « La détention aléatoire des étudiants a montré à quel point les autorités ont peur d’une entité indépendante qui fait entendre les revendications des étudiants et représente les couches sociales les plus défavorisées.

Ils ont insisté sur le fait qu’ils ont toujours limité leurs actions aux droits des étudiants – ce que le régime a ignoré – mais qu’ils ne resteraient pas les bras croisés pendant que leurs camarades sont emprisonnés et qu’ils doivent être jugés pour avoir manifesté pacifiquement ou pour n’avoir pas manifesté du tout.

Ils souhaitent que les étudiants soient libérés sans condition.

Le communiqué a été signé par 35 conseils étudiants de toute l’Iran avant d’être publié sur la chaîne Telegram de l’UTUCI. Alors que plus de 1 500 étudiants de l’Université des sciences médicales de Téhéran ont signé une déclaration condamnant les détentions.

Plusieurs familles ne savent toujours pas où se trouvent leurs proches emprisonnées, quelles sont les accusations portées contre eux ou s’ils vont bien. Un de ces parents est le journaliste Mohammad Aghazadeh, qui aurait été victime d’une crise cardiaque à la suite de tentatives infructueuses pour retrouver son fils, Soheil.

Fatemeh Saeidi, membre du parlement du régime à Téhéran, a affirmé qu’entre 25 et 30 étudiants et quatre écoliers sont toujours derrière les barreaux en Iran, mais les militants des droits des étudiants estiment que ce chiffre est beaucoup plus élevé.

Saeidi avait également déclaré sur le site Web officiel Khabar Online que près de 120 étudiants avaient été détenus, dont certains à titre préventif.

De nombreux juristes et défenseurs des droits de l’homme ont critiqué l’emprisonnement d’étudiants qui n’étaient même pas impliqués dans les manifestations. Ils y voient une tentative d’attaquer les étudiants militant pour leurs activisme.

La manifestation a commencé en décembre à propos de la hausse des prix des denrées alimentaires et s’est rapidement transformée en un vaste mouvement de contestation contre le régime qui en est maintenant dans sa troisième semaine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe