vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes Etats-Unis accusent l'Iran alors que s'ouvrent les négociations à Bagdad

Les Etats-Unis accusent l’Iran alors que s’ouvrent les négociations à Bagdad

Par  Damien McElroy

Telegraph.co.uk – Les Etats-Unis et l’Iran ont échangé des coups diplomatiques hier lors des premiers pourparlers substantiels entre les deux pays sur la sécurité en Irak.

Un général américain a donné le ton de la rencontre en déclarant, quelques heures auparavant, que la République islamique portait la responsabilité des trois-quarts des pertes humaines des troupes américaines du mois dernier.

Malgré tout, les représentants américains et leurs homologues iraniens ont procédé aux discussions, aux cotés de représentants irakiens, avec un comité spécial concentré sur la sécurité. Des fonctionnaires sous le rang d’ambassadeur ont participé à la réunion, qui s’est tenue dans le bureau du Premier ministre chi’ite irakien, Nouri Al-Maliki.

Un porte-parole américain a qualifié les discussions à Bagdad de franches et sérieuses, un code diplomatique pour un échange d’accusations qui a été jusqu’au bord de la dispute. Mais les deux nations ont consenti à poursuivre le dialogue lors de futures réunions.

"Nous pouvons dire de ces discussions qu’elles ont été franches et sérieuses et nous nous sommes concentrés comme c’était convenu sur les problèmes de sécurité en Irak", a déclaré le porte-parole de l’ambassade américaine Philip Reeker. "Ils ont consenti à poursuivre les discussions à une date qui sera établie par des canaux diplomatiques réguliers."

Le vice-ministre des Affaires étrangères iranien, Labid Abawi, a publié un résumé plus optimiste sur une rencontre "bonne et positive".

Le général Raymond Odierno, commandant des opérations des forces américaines en Irak, a accusé l’Iran hier de remplir un vide créé par le succès militaire américain contre le terrorisme.

Les milices chi’ites formées et armées par l’Iran sont responsables à 73 % des attaques ayant tué ou  blessé des soldats américains le mois dernier à Bagdad, a-t-il dit. Le nombre d’attaques organisées par les alliés de l’Iran ont doublé par rapport au nombre enregistré il y a six mois.

Plus tard dans la journée, le président américain George W. Bush, a dit qu’il poursuivrait les efforts pour isoler l’Iran parce que le gouvernement à Téhéran n’est pas "une force pour le bien" du monde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe