mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes députés européens condamnent les exécutions en Iran

Les députés européens condamnent les exécutions en Iran

CNRI – L’intergroupe du Parlement européen « Les Amis d’un Iran Libre », a publié hier 1 août de communiqué de presse suivant
 
Les Amis d’un Iran Libre – Ces deux dernières semaines, le régime iranien a fait exécuter un grand nombre de personnes, dont plusieurs prisonniers politiques, à la prison d’Evine de triste notoriété de Téhéran. Ces dernières années, des milliers de détenus politiques ont été exécutés à la prison d’Evine. Mme Zahra Kazemi, journaliste canadienne d’origine iranienne, a été assassinée dans cette même prison.

Il est d’usage en Iran d’exécuter les prisonniers politiques comme de vulgaires criminels, tels que par exemple les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) qui sont accusés de trafic de drogue.
 
En menant ces exécutions pendant les vacances d’été, le régime cherche à minimiser les conséquences internationales de ces atrocités.
 
L’intergroupe des Amis d’un Iran Libre au Parlement européen, qui bénéficie du soutien actif de plus de 100 députés européens, souhaite exprimer son dégoût face à ces violations des droits humains. Il appelle l’UE à condamner fermement ces exécutions et à suspendre immédiatement toutes ses relations diplomatiques avec le régime iranien jusqu’à ce que les exécutions cessent et que les droits individuels les plus fondamentaux soient respectés.
 
Nous, et un grand nombre de nos collègues au Parlement européen, qui représentons des millions de citoyens européens, souhaitons vivement la fin de la politique de rapprochement et de complaisance menée actuellement sans résultat par l’Occident et qui s’est avéré un échec. Au lieu de taxer l’opposition iranienne de groupe terroriste, ce qui encourage très certainement Téhéran à renforcer la répression, l’Union européenne devrait ouvrir le dialogue avec la Résistance iranienne.
 
Ce dialogue porterait sans conteste un message bienveillant et encourageant pour les Iraniens et placerait l’Europe dans leur camp.
 
Paulo Casaca, député européen, coprésident des Amis d’un Iran libre
Struan Stevenson, député européen, vice-président du Groupe du PPE-DE, coprésident des Amis d’un Iran libre