mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLes affirmations d’un officiel du régime iranien selon qui l’Irak ferait partie...

Les affirmations d’un officiel du régime iranien selon qui l’Irak ferait partie de l’Empire iranien sont inacceptables, déclare Iyad Allaoui

Le vice-président de l’Irak, le Dr. Iyad Allaoui, a déclaré à « Sky News » que les ingérences du régime iranien dans son pays sont inacceptables et vont nuire à la lutte anti-Daech.

M. Allaoui s’est dit très préoccupé par l’influence croissante du régime iranien sur les milices soutenues par l’Iran et impliquées dans les combats en cours en Irak contre Daech.

Il a dit : « Pour moi, c’est inacceptable qu’une puissance régionale ou une puissance étrangère s’immisce dans les affaires intérieures de l’Irak. C’est inacceptable qu’un pays étranger [l’Iran] envoie en Irak des officiers militaires pour diriger des combats et qu’un officiel de ce même pays déclare que Bagdad est en train de devenir la capitale de l’empire iranien. »

Ali Younessi, le conseiller spécial d’Hassan Rohani et ancien ministre des Renseignements du régime iranien, avait déclaré le 8 mars :
« La culture, la civilisation, la religion et l’esprit de l’Iran ont été présents depuis longtemps dans le plateau iranien, cette région qui s’étend jusqu’aux confins de la Chine, de l’Asie centrale, du Caucase et du golfe Persique. Depuis sa naissance, l’Iran a constamment été un empire dirigé par de grands hommes ayant une vocation universelle.

L’Irak a toujours été une partie de cette espace de civilisation et un contré sous l’influence de l’Iran. Durant certaines périodes, l’Irak a même été le lieu où se trouvait la capitale de l’empire iranien [allusion à la ville de Madaen, située à 35 km au sud-est de Bagdad, qui a été la capitale de l’empire perse sassanide durant la période antéislamique].

La géographie de l’Iran et de l’Irak sont indissociables. Les cultures de l’Iran et de l’Irak sont indissociables. Par conséquent, soit ces deux pays doivent se faire la guerre, soit ils doivent s’unir. »

Younessi avait ajouté : « Nous défendons les intérêts de tous les peuples de la région. Tous les peuples qui vivent sur le plateau iranien font partie du monde iranien.

Nous allons les protéger contre les multiples dangers qui les menacent : l’Islam réactionnaire, l’athéisme, l’hérésie, une nouvelle domination Ottoman, la domination des wahhabites, la domination des occidentaux, et le sionisme. Le plateau iranien a toujours été le berceau de la civilisation iranienne et des langues iraniennes. Les parties centrales, orientales et occidentales du plateau iranien ont toujours été du protégé par l’Iran et tous les peuples qui y vivent font partie du monde iranien. »

Confronté à de nombreuses crises internes et incapable de régler son contentieux avec la communauté international sur la question nucléaire, le régime iranien cherche à faire diversion, en déstabilisant les autres pays de la région, en intensifiant ses ingérences en Irak et en poursuivant sa politique d’exportation de terrorisme et de d’intégrisme.