samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLe vice-procureur de Téhéran : L’OMPI est derrière les manifestations étudiantes en...

Le vice-procureur de Téhéran : L’OMPI est derrière les manifestations étudiantes en Iran

 CNRI – Hassan Haddad, vice procureur de Téhéran pour les affaires de sécurité a déclaré le 28 avril, que le groupe d'opposition iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) est à l'origine des derniers « soulèvements étudiants » dans le pays.

Polytechnique, les étudiants protestent contre l'enterrement de restes de soldats inconnus de la guerre Iran-Irak sur le Campus, mesure visant à installer la milice paramilitaire dans l'université. CNRI – Hassan Haddad, vice procureur de Téhéran pour les affaires de sécurité a déclaré le 28 avril, que le groupe d'opposition iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) est à l'origine des derniers « soulèvements étudiants » dans le pays.

« Les Monafeghine (terme péjoratif utilisé par les mollahs pour désigner l’OMPI) sont à l'origine de l'incident lors de l’anniversaire de la mort de Mehdi Bazargan », a déclaré Haddad à l’agence de presse officielle ISNA.

Le régime a arrêté sept personnes pour les accuser ensuite «d’action à l’encontre de la République islamique» dans la cérémonie du souvenir sur la tombe de Bazargan, le mois dernier. Bazargan a été le premier Premier ministre après la révolution de 1979 et avant de tomber en disgrâce l'année suivante.

« Les sept ont été arrêtés à la cérémonie du souvenir de Bazargan, et cinq autres le lendemain. Cinq détenus ont été libérés les jours suivants. Mais sept autres sont toujours en instance de comparution pour leurs délits », a précisé Haddad.

Il a dit qu'ils étaient bien liés à l'OMPI et en avaient reçu des instructions.

« Nous avons des informations disant que les troubles étudiants de ces dernières semaines dans les universités du pays ont été dirigés par ces individus », a affirmé Haddad.

Le vice-procureur de Téhéran a déclaré que son enquête montrait que les personnes accusées avaient été inspirées et dirigées par l’OMPI.

L’incident à la commémoration de Bazargan et les protestations étudiantes sont l'œuvre de l’OMPI, gardant à l'esprit que les étudiants ont utilisé les élections comme une excuse pour exécuter leurs plans, a ajouté Haddad.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe