jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe travail des enfants en hausse en Iran

Le travail des enfants en hausse en Iran

Depuis 2000, le taux mondial des enfants qui travaillent a baissé d’un tiers, mais dans de nombreux pays, le travail des enfants reste un sérieux problème. Un de ces pays est l’Iran, où la pauvreté due à 40 ans de corruption du régime islamiste contraint les parents à envoyer leurs enfants au travail avant leurs cinq ans. Certains vendent même leurs enfants. Comme on peut s’y attendre, cette situation terrible soumet les enfants à des années d’abus et de violence.

Tahereh Pazhuhesh, le vice-président de l’association de protection du droit des enfants, a déclaré : « Malgré la réduction globale des statistiques concernant le travail des enfants, nous sommes actuellement témoins d’un pic en Iran. »

Il est commun de voir des enfants dans des ateliers de fabrication, des marchés, des fermes, des usines ou même sur le bord de la route pour nettoyer les pare-brise. La plupart du temps, ils sont obligés de quitter l’école.

Légalement, les enfants de moins de 15 ans n’ont pas le droit de travailler en Iran et il existe de nombreuses conditions concernant les emplois que peuvent occuper les moins de 18 ans. Par exemple, aucun enfant ne peut être employé pour faire un travail qui mettrait en danger leur santé. Mais ces lois sont négligées par les autorités iraniennes.

Iran Human Rights Monitor a préparé un rapport concernant le travail des enfants en Iran à l’occasion de la journée contre le travail des enfants (le 12 juin). Voici les principaux points :

• Sept millions d’enfants iraniens sont obligés de travailler avant qu’ils n’y soient légalement autorisés

• 30 % de ces enfants ne vont pas à l’école

• 31 % ont entre 6 et 11 ans

• 9 % ont moins de 6 ans

• 60 % sont la source de revenu de leur famille

• 90 % ont été victime d’agression sexuelle

• 45 % souffrent d’infections ou de maladies comme le VIH, l’hépatite, souffrent de malnutrition, de problème de croissance, d’un poids trop faible, de maladies de la peau ou de maladies mentales

• De nombreuses maladies ont été provoquées, ou au moins accentuées, par leur travail

• La plupart travaillent au moins six heures par jour

• Des centaines d’enfants ont été obligés de travailler comme trafiquant de drogue

• Les enfants mendiants sont souvent intentionnellement défigurés afin de récolter plus d’argent

• Plusieurs sont tués pour pouvoir récupérer leurs organes

• Peu d’entre eux ont accès aux soins

Ces chiffres sont donnés par le régime et sous-estiment donc certainement le problème.

 

Le régime embauche des enfants

Comme il est mentionné ci-dessus, de nombreuses institutions gouvernementales iraniennes emploient des enfants. Des entrepreneurs embauchent quotidiennement des enfants dès l’âge de 5 ans pour effectuer des jobs comme la gestion des déchets. Pourquoi ? Car ils peuvent les payer 70 % de moins que les adultes et les enfants sont moins souvent au courant de leurs droits en tant qu’être humain et en tant que travailleurs, il est donc facile de les exploiter.

Elham Eftekhari, un membre du conseil municipal de Téhéran, a admis que les entrepreneurs agissent ainsi et il a décrit les conditions terribles dans lesquelles travaillent les enfants : « Ces enfants travaillent non seulement dans ces usines de gestion des déchets, mais ils vivent et dorment aussi dans ces endroits qui sont remplis de vermines et empestent. Nous sommes tous conscients des dangers qu’encourent ces enfants en plus des conditions d’hygiènes déplorables, comme les risques de troubles mentaux, physiques et d’agressions sexuelles… »

Ces enfants travaillent souvent pendant de longues heures. Parfois ils travaillent pendant 19 heures d’affiler sans pause, ce qui est quelque chose qu’aucun adulte ne devrait faire, encore moins un enfant.

Un enseignant a rapporté qu’il voyait de jeunes écoliers pauvres se faire embaucher par des entrepreneurs tous les ans, car les patrons veulent faire plus de profit.

Le régime dépense son argent dans les projets militaires et le soutien à ses milices inféodés au Moyen Orient, plutôt que pour aider ces enfants. La seule façon de régler ce problème et les autres problèmes causés par les islamistes, est de changer de régime.

Les Iraniens demandent un changement de régime et ce sera le principal sujet abordé lors du grand rassemblement pour un Iran libre à Villepinte (Paris-Nord) le 30 juin prochain.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe