jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe sénateur démocrate Joseph Lieberman avec la Résistance iranienne

Le sénateur démocrate Joseph Lieberman avec la Résistance iranienne

S’adressant à un large groupe d’Iraniens et de membres du Sénat lors d’une réunion à l’occasion du Nouvel An iranien, l’ancien sénateur américain Joseph Lieberman a déclaré sa solidarité avec la résistance iranienne et les habitants du camp Liberty. «Nous pouvons faire reculer la dictature. Le peuple d’Iran, représenté par le Conseil national de la Résistance iranienne, est vraiment la réponse », a affirmé l’ancien candidat du parti démocrate à la vice-présidence des Etats-Unis.

Voici un extrait de son récent discours au Sénat américain:

« J’ai toujours été concentré sur l’Iran et la menace que le régime représente pour le monde. Mais je voulais travailler plus étroitement avec le Conseil national de la Résistance iranienne et l’OMPI et je suis à présent très heureux de pouvoir le faire.

Ce n’est pas une question que « l’ennemi de mon ennemi est mon ami ». Car les membres de la communauté iranienne partout dans le monde qui se battent contre le régime de Téhéran sont nos amis et je suis très heureux que vous soyez tous ici aujourd’hui.

Pourquoi craignons-nous que la République islamique d’Iran obtienne l’arme nucléaire? Lorsqu’on a affaire avec un régime qui est impliqué dans les violations des droits de l’homme les plus horribles et s’acharne agressivement au Moyen-Orient pour étouffer la démocratie et alimenter les conflits sectaires, le danger est d’autant plus grand.

Aujourd’hui, il y a au moins 900 prisonniers politiques dans les prisons iraniennes, des personnes qui n’ont fait qu’exprimer leur opinion politique. L’ONU signale que 753 personnes ont été exécutées en 2014, c’est le chiffre le plus élevé depuis une douzaine d’années. Mais les exécutions ont eu lieu à un rythme beaucoup plus rapide depuis que le soi-disant modéré Hassan Rohani est devenu président.

Qu’en est-il de l’égalité des genres et des libertés?
Eh bien, le Guide suprême Ali Khamenei s’est exprimé ainsi sur l’égalité des sexes : «C’est l’une des plus grandes erreurs de la pensée occidentale ». Je suppose qu’il n’est pas très content avec le Conseil national de la Résistance et l’OMPI, car ils sont dirigés par une grande dame, Maryam Radjavi.

En effet, le régime iranien traite les femmes comme des citoyens de seconde classe : elles ne peuvent entrer dans les stades publics, elles doivent se conformer à un code vestimentaire strict, elles font face à des restrictions sur le marché de l’emploi, elles risquent d’être contraintes de se marier dès l’enfance (…)

Qu’en est-il de l’Internet? Elle est tout simplement bloquée. Google est bloqué, Wikipedia est bloqué, Amazon est bloqué, YouTube et beaucoup d’autres… Reporters sans frontières qui surveille ce genre de comportement a cité l’Iran comme un ennemi de l’Internet et l’a qualifié, en 2013, le pire pays dans le domaine de la liberté d’opinion.

Pourquoi cette attitude? Il faut savoir que cela ne découle pas de la puissance ou de la stabilité du régime iranien. Au contraire, ce sont des actes de faiblesse et d’insécurité de la part du régime. Les dirigeants ont peur de leur peuple, ils ont peur des gens qui vont sur Internet et cherchent à savoir ce qui se passe dans le reste du monde.

Un rôle destructeur pour la région
En Syrie nous sommes témoins de l’une des plus grands drames de notre temps, un génocide, qui se déroule devant nos yeux alors que le monde reste impassible. Mais depuis mars 2011 cette guerre est principalement alimentée par le régime iranien. Par ailleurs nous avons l’État islamique (Daech) en Irak qui fournit au régime iranien la possibilité de poursuivre son plan dans la région.

Qasem Soleimani, chef des Pasdaran iraniens, s’affiche publiquement sur les champs de bataille pour diriger ses troupes en Syrie et en Irak. Ne soyez pas surpris s’il se pointe bientôt au Yémen ou en Afghanistan ! Déjà les milices affiliées à l’Iran commettent des atrocités terribles dans les zones à majorité sunnites en Irak.

C’est la raison pour laquelle le général David Petraeus a déclaré récemment que la menace primordiale pour la stabilité à long terme de l’Irak, ce n’est pas Daech mais les milices chiites téléguidées par l’Iran. Vous êtes certainement d’accord avec moi pour dire que ceci constitue un bilan catastrophique en termes de violations des droits de l’homme et de terrorisme parrainé par la République islamique.

Selon moi, l’un des arguments les plus pervers, ce serait de dire que s’il y a un accord sur le nucléaire avec l’Iran, cela ouvrira la voie à une réorientation stratégique de la part de Téhéran, et que cela va idéalement inclure à la fois un abandon de son ambition hégémonique sur la région, un abandon de ses filiales terroristes et la fin des violations des droits de l’homme en Iran. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui pourrait vraisemblablement croire à ces inepties?

Le camp Liberty
Je veux prendre un moment pour parler du camp Liberty. Laissez-moi vous dire que nous travaillons sérieusement ici au Capitol Hill et ailleurs pour libérer les gens qui sont pris au piège dans le camp Liberty. Nous leur sommes redevables et je vous promets que je ferai tout mon possible pour faire en sorte que les États-Unis tiennent leur parole pour assurer leur protection.

Il ne faut pas reculer devant les adversités, nous pouvons faire reculer la dictature. Le peuple d’Iran, représenté par le Conseil national de la Résistance iranienne, est vraiment la réponse.

Malgré votre conviction, vous devez parfois vous demandez si cela est possible? Peut-on réellement stopper le régime iranien avec toutes ses armes, son argent et sa répression? Je vous le dis aujourd’hui, pas seulement sur la base de foi, mais sur l’histoire, que oui le régime peut être renversé et bientôt.

Et la raison pour cela c’est l’attachement aux principes, le dévouement, la fermeté, le courage, l’énergie intellectuelle, le travail remarquable accompli en Iran par le Conseil national de la Résistance, dirigé par Mme Radjavi. Celle qui est une figure remarquable, forte, douée, moderne, religieuse mais clairement tolérante. Et quel message cela comporte face aux mollahs le fait que ce soit une femme qui dirige cette résistance. Quel changement !

Chers amis, je vous souhaite un joyeux Norouz et je prie qu’en cette année nous verrons un nouveau jour en Iran et un nouveau gouvernement qui représentera et protégera le peuple de ce grand pays.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe