mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLe régime iranien rappelle ses mercenaires en Syrie pour réprimer les protestations...

Le régime iranien rappelle ses mercenaires en Syrie pour réprimer les protestations en Iran

Le régime iranien rappelle ses mercenaires en Syrie pour réprimer les protestations en Iran

Le régime iranien a rappelé ses mercenaires en Syrie, tels que les milices chiites extrémistes irakiennes et recrues afghans, pour mater les manifestations en Iran. Des sources à Ahvaz, au sud de l’Iran, ont déclaré à Al Arabiya que les milices irakiennes se sont joints aux forces répressives des Gardiens de la révolution dans les rues d’Abadan, de Khorramshahr et d’Ahvaz.

Amad News, un site d’opposants iraniens, a diffusé sur sa chaîne de messagerie Telegram que les Pasdaran ont également envoyé des milliers de mercenaires afghans de la branche Fatemiyoun dans la ville de Khomeiny Chahr d’Ispahan.

Ahvaz

À Ahvaz, il y a des appels à la protestation toutes les nuits, alors que les forces de police répressives sont déployées près des banques et des stations de police. Mais pendant la journée la situation reste relativement calme.

Il faut pourtant noter que les autorités ferment de force les commerces du centre-ville dès 15h et empêchent les va-et-vient. Ces sources ont également déclaré à Al Arabiya que les pasdaran posaient des mines autour des barricades militaires qui contiennent des munitions d’armes pour tuer les manifestants qui s’approcheraient trop près.

Le 3 janvier, une personne a été arrêtée pour avoir distribué des pamphlets appelant à la manifestation.

Des contre-manifestations

Le régime iranien a bloqué les médias étrangers et bloqué l’accès à internet pour empêcher la diffusion de l’information. Ce qui veut dire que les informations en Occident sont une version aseptisée des évènements avec seulement la version du régime concernant le nombre de morts et le niveau des protestations.

Le Guide suprême Ali Khamenei a accusé les « ennemis » du régime d’avoir provoqué ces protestations. Il a sous-entendu que les États-Unis avaient convaincu des dizaines de milliers de personnes de se rassembler contre le régime. Hassan Rohani a pour sa part accusé les partisans de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) en Iran d’avoir été le moteur des manifestations dans le pays et avoir activement mobilisé sur le net.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe