mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien est très inquiet face à l’audience croissante de la...

Le régime iranien est très inquiet face à l’audience croissante de la chaîne télévisée de la Résistance iranienne

Le régime iranien est très inquiet face à l’audience croissante de chaîne télévisée de la Résistance iranienne

Le régime iranien est très inquiet face à l’audience croissante de Simayé-Azadi (chaîne télévisée de la Résistance iranienne, transmise vers l’Iran par satellite)

CNRI – Le chef de la police du régime iranien a annoncé que des mesures répressives vont être mises en place contre des jeunes qui produiraient « illégalement » des programmes pour des chaînes télévisée transmises par satellites, lesquelles sont interdites en Iran.

« Tous les programmes des chaînes télévisées transmises par satellite sont surveillés. Ceux qui produiraient des clips subversifs pour ces chaînes seront identifiés et réprimées », a déclaré lundi le général Hossein Ashtari à Eslam-Chahr (ville située au sud-ouest de Téhéran).

Le régime des mollahs essaye de bloquer l’accès des Iraniens aux programmes télévisés de l’opposition, en émettant des signaux de brouillage. Le régime veut ainsi empêcher l’accès des Iraniens aux médias libres et indépendants, en particuliers ceux qui diffusent les nouvelles des grèves et des manifestations anti-régime à travers le pays.

Cependant, des officiels de haut-rang du régime des mollahs ont admis que 40 pourcent des familles iraniennes ont accès à au Simayé-Azadi, la chaîne télévisée de la Résistance iranienne.

Basé en Europe, Simayé-Azadi, appelé également « Télévision Nationale d’Iran » (INTV), diffuse ses programmes via satellite et via Internet vers l’Iran, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les programmes de Simayé-Azadi sont regardés par des millions d’Iraniens, à l’intérieur de l’Iran et dans différents pays à travers le monde.

Le régime iranien a intensifié la censure sur Internet, en bloquant plus de cinq millions de sites Web et en filtrant le contenu des blogs et des médias sociaux.

Simayé-Azadi joue un rôle unique contre la censure des mollahs. En tant que principale chaîne télévisée de l’opposition, elle diffuse des rapportages sur les violations des droits de l’Homme en Iran, sur les actions répressives du régime des mollahs contre des minorités ethniques et religieuses, sur les ingérences de ce régime dans les affaires des autres pays de la région, notamment la Syrie, l’Irak et le Yémen.

Les programmes de Simayé-Azadi comprennent des flaches d’informations, des reportages en direct, des émissions de débats et d’analyses politiques, des émissions culturelles, ainsi que des programmes spéciaux pour les jeunes et pour les femmes. Les responsables du régime iranien sont très inquiets face à l’audience croissante de Simayé-Azadi en Iran.

Ali Jannat, le ministre iranien de « culture et de guidance islamique », a déclaré qu’à Téhéran, plus de 70 pourcent des gens regardent des chaînes télévisées basées à l’étranger et transmises vers l’Iran par satellite.

Simayé-Azadi repose largement sur le travail bénévole des Iraniens partout dans le monde et ses activités sont financées uniquement grâce aux dons des Iraniens et des citoyens d’autres pays qui soutiennent la cause des droits de l’Homme et de la liberté en Iran.

Gholamreza Khosravi, un sympathisant de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), a été exécuté en Iran le 1er juin 2014. Un tribunal du régime des mollahs l’avait accusé d’être « en guerre contre le Dieu », uniquement parce qu’il avait donné une aide financière à Simayé Azadi.

Simayé Azadi a organisé sa dernière émission de collecte de promesses de dons en août 2015. Pendant cette émission qui a duré 4 jours, Simayé Azadi a réussi à collecter 4,55 millions de dollars auprès de téléspectateurs vivant en Iran et dans différents pays à travers le monde.