samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien enrôle de façon inquiétante des enfants pour la guerre

Le régime iranien enrôle de façon inquiétante des enfants pour la guerre

Le régime iranien enrôle de façon inquiétante des enfants pour la guerre

Selon plusieurs sources, des enfants d’à peine 15 ans sont enrôlés par le régime iranien pour participer à des conflits armés. C’est un non-respect flagrant du droit international. Beaucoup d’enfants recrutés en Iran sont issus de familles de réfugiés afghans. Ils sont envoyés dans des zones de conflit, en particulier en Syrie, où ils se battront aux côtés des forces du dictateur syrien Bachar Assad.

Les régimes syrien et iranien tentent ainsi de réduire le nombre de victimes et de morts du gouvernement pour minimiser la perte de moral au sein de leurs troupes. La vie des enfants n’est pas valorisée et le régime des mollahs les considère comme sacrifiable.

Les Gardiens de la révolution (pasdaran) jouent un rôle clé dans le recrutement des mineurs.

Afin d’obtenir autant de recrues, les autorités leur promettent le statut de résident légal en Iran. Ils promettent également des avantages financiers et de la nourriture pour les personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté.

L’organisation Human Rights Watch a parlé de cette pratique alarmante et sa directrice du Moyen-Orient, Sarah Leah Whitson, a exhorté l’Iran à y mettre fin immédiatement. Elle a également demandé aux autorités iraniennes de veiller à ce que tous les enfants réfugiés qui ont été envoyés au front à l’étranger se retirent immédiatement. Selon elle « c’est la responsabilité de l’Iran de protéger les enfants, pas de s’en prendre aux plus vulnérables. »

Il est impératif que les coupables soient tenus responsables de leurs crimes.

Les autorités iraniennes se vantent à la télévision de la manière dont elles sont fières d’envoyer des enfants recrues en Syrie. Certains rapports affirment que des enfants d’à peine 14 ans sont recrutés. Dans un récent entretien télévisé, un jeune garçon affirmant n’avoir que 13 ans, a témoigné au sujet de son expérience.

Quel que soit l’âge, il est très clair que nous sommes face à un « crime de guerre » et que les jeunes enfants devraient vivre la vie à l’école, pas dans une guerre à l’étranger.

La Cour pénale internationale considère le recrutement de toute personne de moins de dix-huit ans pour toute activité liée au combat armé comme un crime de guerre.

Ces enfants recrutés par le régime des mollahs courent un risque extrême d’avoir des séquelles physiques et psychologiques majeures. Cela affecte sérieusement l’enfant, la famille et la société dans son ensemble.

Des lois internationales existent pour protéger les enfants, mais ils ne peuvent être protégés que si elles sont appliquées. C’est une négligence grave que les lois internationales ne parviennent pas à protéger ces mineurs.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe