mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien diffuse un clip de propagande afin de recruter des...

Le régime iranien diffuse un clip de propagande afin de recruter des Afghans pour combattre en Syrie

Le régime iranien diffuse un clip de propagande afin de recruter des Afghans pour combattre en Syrie

CNRI – Le régime iranien a publié un nouveau clip vidéo promotionnel visant à recruter des ressortissants afghans, afin qu’ils se joignent à la guerre en Syrie pour soutenir le régime de Bachar al-Assad. Le clip de six minutes a été produit et diffusé par la chaîne de télévision d’État Ofogh TV (www.ofoghtv.ir).

Parmi les organes de presse d’État qui ont montré et partagé le clip, il y a l’agence de presse Fars, affiliée au Corps des Gardiens de la révolution islamique du régime iranien (CGRI).

Il a été dédié aux « héros méconnus de la terre, aux éminents du ciel, et aux combattants de la Brigade Fatemiyoun» et comporte des scènes montrant un Afghan qui dissimule des photos d’Afghans morts dans le conflit syrien. Il est encouragé par un jeune garçon et une jeune fille à aller au front de guerre.

Il se change ensuite en uniforme de l’armée devant une image du guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, et porte l’emblème de la milice Fatemiyoun sur son bras et se joint à la guerre. Tout au long du clip, un autre homme chante une chanson de propagande avec des paroles afghanes, dans le cadre de la campagne de recrutement pour encourager les Afghans à prendre part à la guerre.

Les paroles disent en partie : « Pour l’ennemi déchainé, nous sommes l’épée tranchante. Nous sommes de la nation islamique et d’Afghanistan. Nous sommes les mentors de la conviction et nous sommes les adeptes du Coran. Nous sommes les héritiers du sang, les héritiers des martyrs. Nous allons remplir le monde de la résonance de notre combat, de notre constance et de notre fermeté et de notre volonté et notre détermination. »

On voit un bandeau placé sur le front d’une jeune recrue et sur lequel il est inscrit « Défenseur du Sanctuaire Saint ». Le régime iranien décrit son implication dans la guerre syrienne comme une tentative pour « défendre les sanctuaires sacrés ». Ceci se passe alors que la plupart des victimes du régime iranien se trouvent dans la région d’Alep qui se situe à près de 300 kilomètres des sanctuaires chiites saints près de Damas.

Selon les renseignements recueillis récemment par le réseau de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI ou MEK) à l’intérieur du CGRI, Téhéran a déployé plus de 70.000 de ses gardiens de la Révolution, ses unités régulières de l’armée et de ses milices étrangères pour se battre pour Assad en Syrie. Parmi eux, il y a entre 15.000 et 20.000 membres du Fatemiyoun, une milice afghane recrutée par la Force al-Qods du CGRI.

Commentant le nouveau clip de propagande dans les médias d’État du régime iranien pour le recrutement d’Afghans pour la guerre civile syrienne, Shahin Gobadi du comité des affaires étrangères du Conseil National de la Résistance iranienne a déclaré mardi :

« La Syrie est devenue un bourbier total et une impasse stratégique pour le régime iranien. Ali Khamenei, chef suprême du régime, considère un terme à la domination d’Assad comme une ligne rouge pour la survie du régime théocratique.

Alors que les jeunes iraniens évitent de prendre part à cette guerre criminelle, Khamenei est laissé sans autre choix que d’envoyer ses forces et commandants du CGRI en Syrie, alors même que jusqu’à 50 brigadiers généraux du CGRI ont été tués en Syrie jusqu’ici. Il essaie aussi de déployer plus de troupes au front de guerre et d’envoyer plus de ses mercenaires non iraniens, en particulier des réfugiés afghans comme chair à canon ».

« En dépit de tous ses crimes et de la mobilisation de tous les moyens militaires, financiers et de propagande du régime, il n’y a pas eu de progrès. Au lieu de cela, les victimes du régime iranien sont en constante augmentation, ce qui a conduit au mépris pour le régime et à son isolement, même parmi les réfugiés afghans en Iran, à un point où Khamenei a personnellement rencontré le 28 mars les familles des mercenaires afghans du régime qui ont été tués en Syrie pour leur remonter le moral. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe