dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: SociétéLe régime iranien démolit les maisons des populations dans un village pauvre

Le régime iranien démolit les maisons des populations dans un village pauvre

Le régime iranien démolit les maisons des populations dans un village pauvre

CNRI – Cette semaine, le régime iranien a démolit les maisons de nombreux habitants d’un village pauvre situé sur les rives sud-est de l’Iran, dans la province de Sistan-Baloutchistan.
L’incident a eu lieu le mercredi 27 juillet, dans le village Komb-e Morādābād dans le quartier central du comté de Chabahar. Les forces répressives de sécurité de l’Etat de la station de police (Division 12) de Golshahr, à Chabahar, se sont déplacées avec des bulldozers et ont détruit les maisons des habitants, les laissant sans abri.

Le régime des mollahs prétend que ces maisons ont été construites illégalement. Des témoins oculaires ont affirmé que les forces de police ont commencé à détruire les maisons sans mandat et dans un mépris total alors que les pauvres habitants les suppliaient et les imploraient d’arrêter.

Les habitants du village de Komb-e Morādābād sont principalement des Balouchis iraniens qui vivaient auparavant dans les banlieues de la ville portuaire de Chabahar et qui ont été contraints de migrer vers Komb-e Morādābād au cours des 20 dernières années en raison de la sécheresse et du chômage.

En Janvier, une preuve frappante est apparue sur le fait qu’un autre village de la province de Sistan-Baloutchistan a été rasé au bulldozer par le régime fondamentaliste d’Iran.

Le 27 Décembre 2015, les forces de sécurité de l’Etat du régime ont débarqué au village de Shahidan-e Danesh-Payeh à bord de 50 véhicules de police et de 10 chargeurs, selon des témoins oculaires, et ont commencé à démolir les maisons des villageois.

Shahidan-e Danesh-Payeh est situé à environ deux kilomètres de Zāhedān, la plus grande ville et capitale provinciale de la pauvre province. Le petit village, classé dans les archives de la municipalité avec le code de village 711891, avait une pancarte de municipalité, et ses conduits d’eau et d’électricité étaient raccordés aux réseaux des plus grandes municipalités.

Les forces répressives de sécurité ont affirmé que les maisons avaient été illégalement construites sur la terre.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe