dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesDes mesures de répression à propos des vêtements «non-islamiques » des femmes...

Des mesures de répression à propos des vêtements «non-islamiques » des femmes en Iran

Des mesures de répression à propos des vêtements « non-islamiques » des femmes en Iran

CNRI – Le régime iranien intensifie la pression sur la production et les lignes de distribution de vêtements dans un nouvel élan afin de rafler les vêtements considérés comme non-islamiques et incompatibles avec les règles fondamentalistes des mollahs.Au moins quatre unités de production et de distribution de vêtements à Ispahan, dans le centre de l’Iran, ont été fermées ces derniers jours, selon un rapport datant du mercredi 27 Juillet de l’agence de presse Tasnim, affiliée aux Forces Al-Qods des Gardiens de la Révolution (pasdaran) du régime.

Ebrahim Khatabakhsh, le chef du syndicat des fabricants de vêtements à Ispahan, a déclaré à Tasnim : « Les productions de vêtements et les lignes de distribution d’Ispahan qui ne sont pas conformes aux normes de la République islamique d’Iran sont en train d’être prises en charge.»

Il a ajouté : « Il a été ordonné à certaines de ces unités de production d’adapter leurs vêtements à la culture et aux normes islamiques iraniennes. Il y a moins de vêtements étrangers de contrebandes vus à Ispahan ces jours-ci. »

Il a renchérit : « L’un des plans actuellement en cours est le rassemblage des manteaux avec des conceptions de motifs des magasins de vêtements » dans la ville.

Il a déclaré que les opérations d’infiltration des soi-disant « policiers de moralité » continuent à travers la ville. « Actuellement des inspections conjointes sont en train d’être menées dans les matinées et les après-midi jusqu’à ce que toutes les zones soient inspectées.»

Ces derniers jours, les policiers du régime ont intensifié leurs mesures répressives contre les femmes en Iran.

Le régime intégriste de l’Iran a arrêté mardi un groupe de femmes pour avoir fait du vélo en public dans la ville de Marivan située au nord-ouest, dans la province iranienne du Kurdistan.

L’incident a eu lieu le 26 Juillet alors qu’un groupe de femmes avait l’intention de participer à un événement sportif en faisant du vélo du Stade de Sport de la ville jusqu’au Lac Zaribar.

Selon des témoins oculaires, les forces répressives de sécurité de l’Etat (policiers) ont approché les femmes et filles et les ont informées que, sur la base d’une nouvelle directive du gouvernement, la conduite de vélos par les femmes dans les lieux publics est interdite et considérée comme « illégale »
Les forces répressives ont exigé que les femmes et les filles signent des engagements écrits de ne pas répéter leur «violation» de cyclisme en public.

Plusieurs femmes ayant protesté contre la nouvelle mesure misogyne du régime ont été emmenées en garde à vue, selon des témoins.

 

Lire aussi: 

Des femmes arrêtées en Iran pour avoir fait du vélo en public

150 garçons et filles arrêtés près de la capitale de l’Iran pour avoir participé à une fête mixte

Une prisonnière politique révèle les restrictions et les pressions d’une prison iranienne

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe