lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsVideo - Le régime iranien arrête des internautes pour avoir signalé des...

Video – Le régime iranien arrête des internautes pour avoir signalé des inondations

Le régime iranien arrête des internautes pour avoir signalé des inondations

 

 

Vingt-quatre internautes ont été arrêtés dans le Khouzistan, en Iran, pour avoir mis en ligne des informations sur les inondations dévastatrices qui ont frappé la province le mois dernier, selon le responsable de la Cyber Police de la province.

Le colonel Shahin Hassanvand a déclaré : « En raison de la publication de rumeurs et de fausses nouvelles sur Internet qui ont conduit à une insécurité psychologique dans la communauté, des experts des forces de police ont surveillé les plateformes sociales et identifié 24 internautes qui ont publié des informations et des rumeurs sur les inondations et troublé l’opinion publique. »

Il a ensuite déclaré que les personnes avaient été livrées au système judiciaire.

Les autorités iraniennes ont averti les citoyens sur le fait que la publication d’informations en ligne sur les inondations pourrait entraîner leur arrestation et leur poursuite judiciaire.

Ramin Pashaie, responsable adjoint de la cyberpolice iranienne, a déclaré : « Toutes les unités de police dans les provinces ont été chargées de surveiller les médias sociaux et d’agir rapidement contre ceux qui publient des images et propagent des rumeurs qui troublent l’opinion publique et la paix dans la société. »

Il a même accusé les personnes d’avoir publié ces histoires pour leur bénéfice personnel afin d’augmenter leur audience et leurs fans.

Bien évidemment, ces « mensonges » sont en réalité la vérité sur ce qui s’est passé en Iran et sur l’inaction du régime.

Le régime des mollahs a envoyé plusieurs unités du Corps des gardiens de la révolution (pasdaran), ainsi que la division Fatemiyoun, qui a été désigné depuis peu par les États-Unis comme un groupe terroriste, pour empêcher les manifestations. La population a scandé contre les pasdaran. L’ancien chef des Basij, Mohammad Reza Naqdi, a été critiqué pour s’être rendu dans la région pour une séance photos, laissant les populations en danger.

Iran, inondation, La population à Ahvaz manifeste contre le régime

Arrêter des personnes pour avoir signalé des inondations est devenu une pratique du régime. Le Procureur général de Téhéran a déclaré que ces personnes « troublaient la sécurité du pays ». La semaine dernière, quatre personnes ont été arrêtées à Téhéran pour avoir signalé de l’incompétence de responsables dans les opérations de secours face aux inondations, plusieurs manifestants ont été arrêtés à Ahvaz et 11 agents humanitaires ont été arrêtés au Khouzistan pour avoir érigé des digues et apporté un soutien aux victimes.

Le ministère du Renseignement et de la Sécurité du régime de Téhéran (VEVAK) a effectué une descente dans une zone de Malashiyeh, dans la province du Khouzistan, pour arrêter les volontaires, qui déployaient des efforts de secours par leurs propres moyens.

 

 

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe