samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe procureur Nisman disposait d’informations sensibles sur l’implication d’Hassan Rohani dans l’attentat...

Le procureur Nisman disposait d’informations sensibles sur l’implication d’Hassan Rohani dans l’attentat commis par le régime iranien à Buenos Aires en 1994

Le procureur Nisman disposait d’informations sensibles sur l’implication d’Hassan Rohani dans l’attentat commis par le régime iranien à Buenos Aires en 1994

Hassan Rohani, l’actuel président du régime iranien, était au centre de l’enquête du feu procureur argentin, Alberto Nisman, sur l’attentat de 1994 à Buenos, a déclaré le chroniqueur Andres Oppenheimer qui a été en contact avec le procureur Nisman jusqu’à la veille de sa mort.

Au cours de ce terrible attentat terroriste, 85 personnes avaient été tués et plusieurs centaines de personnes avaient été blessés.

Andres Oppenheimer a précisé : « Dans plusieurs conversations téléphoniques et échanges de courriels que j’ai eus avec Nisman au cours des trois dernières années, le procureur m’a dit que Rohani a fait partie des responsables iraniens de haut niveau qui avaient ‘participé à la prise de décision’ de commettre un attentat à la bombe contre un centre de la communauté juive à Buenos Aires. »

Alberto Nisman avait dit à Oppenheimer : « Rohani était un élément important d’un comité spécial au sein du ministère des renseignements du régime iranien (comité «Vijeh ») qui en 1994 a supervisé les opérations secrètes de ce régime à l’étranger, notamment l’attentat contre l’AMIA. »

Oppenheimer a ajouté :

« Peu de temps après, Rohani a été proclamé vainqueur des élections présidentielles du 15 juin 2013 en Iran et les médias du monde l’ont décrit comme un « modéré ». J’avais demandé à Nisman si le nouveau président du régime iranien était un suspect dans son enquête sur l’attentat contre l’AMIA. Nisman m’a répondu que Rohani ne faisait pas partie des huit responsables iraniens contre qui il a déposé en 2006 auprès d’Interpol des mandats d’arrêt international, mais il a précisé que Rohani a été un membre du comité ayant planifié cet attentat. »

Selon l’article paru dans « Miami Herald » et plusieurs autres journaux, dans un courriel destiné à Oppenheimer et daté du 1er juillet 2013, M. Nisman avait critiqué le fait qu’Hassan Rohani a été décrit par les médias comme un « modéré » et le fait que « personne » n’a mentionné le rôle de Rohani dans la décision de commettre un attentat contre l’AMIA. »

Concernant la mort mystérieuse du procureur Nisman, Oppenheimer a souligné :

« Il y a de sérieux doutes que Nisman se soit suicidé. Dans des interviews télévisées et un courriel qu’il m’a envoyé le 17 janvier, un jour avant son décès, il a dit qu’il était ‘évidemment intéressé’ par participer à une audition devant le Congrès programmée pour le 19 janvier. Nisman semblait très serein. Il avait même laissé à sa servante une liste d’articles d’épicerie qu’elle devait acheter au supermarché le lendemain du jour où il a été retrouvé mort. »

 

  1. Oppenheimer a conclut : « A un moment où les Etats-Unis et d’autres pays sont en train de négocier un accord nucléaire avec Rohani, le président soi-disant modérée du régime iranien, c’est bien de se souvenir de cette affaire. »

 

Les officiels du régime iranien visés depuis 2006 par un mandat d’arrêt international transmis à l’Interpol sont les suivant :

Ali-Akbar Vélayati, actuel conseiller d’Ali Khamenei (guide suprême du régime iranien),

Mohsen Rezaee, actuel secrétaire du « Conseil de discernement de l’intérêt du régime » et ancien commandant du Corps des gardiens de la Révolution d’Iran (pasdaran),

Ali-Akbar Hashemi-Rafsandjani, ancien président du régime des mollahs,

Ahmad Vahidi, ancien ministre de la Défense,

Ali Fallahian, ancien ministre des renseignements du régime iranien (VEVAK),

Mohsen Rabbani, ancien attaché culturel à l’ambassade d’Iran en Argentine,

Ahmad-Reza Asghari, l’ancien secrétaire à l’ambassade d’Iran en Argentine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe