lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe parlement belge demande le retrait des Moudjahidine du peuple d'Iran de...

Le parlement belge demande le retrait des Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste du terrorisme

Interview du président de la commission des affaires étrangères du CNRI sur le voyage de Mme Radjavi en Belgique

CNRI – La radio officielle des Etats-Unis, « Voice of America », qui émet en persan a diffusé le 26 octobre une interview de Mohammad Mohadessine, le président de la commission des affaires étrangères du CNRI.  Les questions tournaient autour du voyage de Maryam Radjavi en Belgique.

Question : Quel était le sens de l’invitation au parlement de Belgique de Mme Maryam Radjavi ?

Mohammad Mohadessine : Mme Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne a été invitée par le Sénat de Belgique ainsi que par de nombreux parlementaires belges. Elle a été accueillie au Sénat le 24 octobre par sa présidente, Mme Anne-Marie Lizin. Dans un entretien avec Mme Lizin, il a été question de l’Iran, de la résistance et de la menace que fait peser le régime iranien.

Cet entretien a été suivi d’une réunion au Sénat même, où Mme Radjavi a prononcé un discours devant des sénateurs et de nombreux députés. Elle y a abordé le danger que représente la dictature des mollahs, les terribles violations des droits de l’homme et le projet atomique du régime en Iran.

Question : Comme vous le savez, l’ambassadeur de Belgique à Téhéran a été convoqué deux fois au ministère des Affaires étrangères et le gouvernement iranien n’a cessé de protester, demandant pourquoi une organisation jugée terroriste par l’Union européenne et les Etats-Unis a été invitée au parlement belge. Qu’en pensez-vous ?

M. Mohadessine : En plus de l’ambassadeur belge, l’ambassadeur de Finlande, dont le pays préside actuellement l’UE, a aussi été convoqué au ministère des affaires étrangères du régime en Iran. On ne peut être plus claire : cela montre combien ce régime est affaibli et fragilisé pour avoir aussi peur des mouvements de son opposition. Il veut exporter la répression qu’il fait régner dans les rues de Téhéran vers l’étranger et l’occident. Mais je pense qu’il a reçu une très bonne réponse du sénat belge.

Question : M. Josy Dubié, sénateur vert, a vivement protesté contre la présence et l’invitation de Mme Radjavi au sénat.

M. Mohadessine : C’est tout à fait naturel. Il y a des personnes et des courants qui veulent soutenir unilatéralement le régime et c’est pourquoi ils pensent que le dialogue avec l’opposition iranienne, le dialogue avec le Conseil national de la résistance iranienne et sa présidente de la République met en danger ce sur quoi ils ont investi depuis tant d’années.

Mais en ce qui concerne la majorité absolue des membres de la chambre et du sénat de Belgique, ils ont dit clairement leur soutien et que cette invitation et cette réunion avec Mme Radjavi ont eu lieu parce que le sénat et la chambre des députés ont voté une résolution à l’unanimité qui demandait le retrait du nom de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste terroriste. C’est à la suite de cette mesure que le sénat belge a invité Mme Radjavi.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe