dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe Liban : un pion dans le jeu de pouvoir de l'Iran

Le Liban : un pion dans le jeu de pouvoir de l’Iran

L’Iran doit se réjouir que le Hezbollah ait déclenché les troubles en Israël

Le Liban : un pion dans le jeu de pouvoir de l’IranDe Daniel Schorr

Christian Science Monitor– Le Liban est un combat à l’intérieur d’un combat. De manière presque instantanée, l’enlèvement par le Hezbollah de deux soldats israéliens dans un raid transfrontalier le 12 juillet a provoqué une réponse démesurée de la part d’Israël, qui jusqu’à maintenant avait évité toute invasion terrestre de grande envergure.

 

Celle-ci a pour objectif de dépeupler le sud du Liban et de détruire ses rampes de lancement bien dissimulées servant à des milliers de roquettes fournies par l’Iran. Les diplomates arabes et les autres, et désormais la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, tentent de construire une sorte de force internationale capable de s’interposer à la frontière libanaise. Elle pourrait mettre du temps à arriver.

Ne participant pas à ces discussions, et étant peut-être la partie extérieure la plus concernée, l’Iran est le parrain du mouvement chiite. Pour l’Iran, le Liban est apparemment simplement un incident dans son plan de grande envergure visant à dominer la communauté chiite toute entière, dont l’Irak et le Liban, et un combat contre les infidèles américains et israéliens.

L’agressif président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a identifié sa cible dans une longue lettre ouverte au président Bush le 9 mai. Il a déclaré : « Combien de temps les gens de ce monde doivent payer pour les mauvaises décisions de certains chefs d’Etat ? Combien de temps encore le spectre de l’insécurité va-t-il hanter les habitants de ce monde ? »

On peut imaginer que la capture des deux soldats israéliens par le Hezbollah, qui a déclenché la crise actuelle, était probablement connue à l’avance du gouvernement iranien. Les mollahs doivent se réjouir des troubles qu’ils ont participé à créer. Ils doivent rêver du jour où l’Iran armé de la bombe nucléaire va prendre le contrôle de la région et au-delà.

• Daniel Schorr est commentateur à la National Public Radio.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe