dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe gouvernement iranien a approuvé l’élimination de soldats américains en Irak -...

Le gouvernement iranien a approuvé l’élimination de soldats américains en Irak – Général Michael Hayden

CNRI – “ Le gouvernement en Iran est en fait incapable de stopper la trajectoire nucléaire (…) L’attitude du régime nous laisse peu d’espoir pour un changement de relations », a déclaré le 19 février à Washington le général Michael Hayden, directeur de la CIA de 2006 à 2009.

Il s’exprimait dans une conférence majeure où des politiciens et dignitaires de gouvernements américains précédents ont traité de la situation actuelle au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et ont exprimé leur soutien à un changement démocratique en Iran. Tout en soulignant leur préoccupation face aux menaces pesant sur le camp d’Achraf, ils ont insisté sur la nécessité de radier de la liste terroriste américaine l’OMPI, en tant que force de changement en Iran. Les intervenants ont appelé les USA à se tenir aux côtés du peuple iranien et de ses justes revendications de démocratie.

Figuraient parmi le public des experts en droit international, sur le terrorisme, en relations internationales, en sécurité nationale et des représentants diplomatiques d’Europe et du Moyen-Orient ainsi que des experts de think tanks. La conférence était présidée par Robert Torricelli, ancien sénateur démocrate.

Voici les moments forts de l’intervention du général Hayden :

Je pense que la première chose c’est que l’Iran est sur la voie de la capacité nucléaire. La seconde vérité c’est qu’il y a une véritable possibilité que ce gouvernement en Iran soit vraiment incapable de stopper cette trajectoire. Rappelez-vous après l’arrivée de l’administration Obama, nous avons offert au gouvernement iranien un arrangement et cet accord ne concernait pas l’arrêt des centrifugeuses qui était la ligne rouge américaine. Nous avions considérablement bougé notre ligne rouge, et on ne défiait pas leur droit de faire tourner les centrifugeuses. Ils ont été incapables de prendre ce qui était je crois objectivement une concession majeure.

Un troisième lieu commun, c’est que la conduite du régime et tout un tas d’autres domaines nous donne peu d’espoir pour voir changer les relations avec ce groupe, et son soutien bien connu pour la Syrie, le Hezbollah, le Hamas. Et que pensez-vous de cela ? On parlait des jours sombres en Irak, les IED qui étaient conçus par le régime iranien. C’était une politique que le gouvernement iranien a approuvée au plus haut niveau pour faciliter l’élimination de soldats américains et de la coalition en Irak.

Au gouvernement, on m’a souvent demandé si les Iraniens obtenaient la bombe, pourrions-nous les dissuader de s’en servir. Je pense qu’en matière de dissuasion ici, nous ne parlons pas de dissuader l’Iran. C’est plutôt l’Iran qui nous dissuade.

Ce qui nous amène au 4e truisme, comment traiter les événements actuels ? Quel est le degré de brutalité de ce régime ? Ce que nous disons de l’Iran aujourd’hui, c’est l’attitude iranienne avec les manifestants.

Cela nous mène à quelques véritables questions. Si un Iran nucléaire est inacceptable et il y a trois présidents américains successifs qui ont dit que c’était inacceptable, si les décideurs iraniens sont incapables de stopper ce processus, si l’occasion de transformer le régime passe, alors en 2012 ou 2013 ou 2014 ou 2015 et quel que soit alors le président, à ce moment il aura seulement deux choix: agir ou pas, et les deux sont mauvais.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe