mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: SociétéLe fossé social se creuse en Iran

Le fossé social se creuse en Iran

Le fossé social se creuse en Iran

CNRI – Les inégalités économiques et les divisions de classe en Iran ont atteint une telle gravité, que les experts économiques divisent la population entre ceux qui possèdent une propriété et ceux qui ne possèdent rien. Ainsi, l’Iran n’aurait pas de classe moyenne.

Selon l’agence de presse Tasnim : « Les statistiques publiées montrent que ces dernières années, le pouvoir financier des riches a augmenté par rapport à celui des pauvres sous différents indexes. »

Ebrahim Razaqi, économiste de l’université de Téhéran a déclaré : « Les statistiques fournies par le gouvernement doivent être recalculées… Elles changent de coefficients. Cependant, la vérité sur notre société indique une nette augmentation de la division des classes. »

Sadegh Zibakalm, un membre de la faction d’Hassan Rohani et conu comme expert en sciences politiques, a estimé que la corruption en Iran était bien pire que dans bien des pays : « Le fossé social, par rapport aux États-Unis, au Japon et à la Guinée Bissau, est bien pire en Iran et ne peut être comparé aux pays capitalistes. »

Saïd Leilaz, un analyste politique et économique de la faction Rohani, a pour sa part affirmé que « l’augmentation du fossé entre les classes en Iran a atteint l’un des pires stades de l’histoire iranienne. »

Ce fossé se traduit dans la misère extrême et fournit une image claire de la richesse astronomique dont jouissent les dirigeants iraniens et la pauvreté dont souffre la majorité des habitants ; un ouvrier gagne 161 fois moins qu’un membre de conseil d’administration d’une entreprise dEtat.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe