samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe Dr. Alejo Vidal-Quadras : L’Occident doit mettre fin à sa politique...

Le Dr. Alejo Vidal-Quadras : L’Occident doit mettre fin à sa politique erronée envers le régime iranien

Le Dr. Alejo Vidal-Quadras : L’Occident doit mettre fin à sa politique erronée envers le régime iranien

Vous trouverez ci-dessous la traduction des extraits de l’allocution du Dr. Alejo Vidal-Quadras, ancien vice-président du Parlement européen et actuel président de l’ONG « In Search of Justice », lors d’une conférence intitulée « Unis contre le fondamentalisme islamique, rôle de la Résistance iranienne ». Cette conférence a eu lieu le mardi 8 décembre 2015 au siège du Conseil national de la Résistance d’Iran (CNRI), situé dans la région parisienne.

« Nous devons admettre que les attentats terroristes perpétrés par des fondamentalistes islamistes, notamment la tragédie du 11 septembre 2001, ont été prévisibles et la Résistance iranienne avaient donné des avertissements contre cette menace plusieurs années auparavant.

Le CNRI a évoqué cette menace à partir du début des années 1990, lorsque le terme ‘fondamentalisme islamique’ n’était pas familier pour beaucoup de gens.

L’OMPI [l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran] avait qualifié l’intégrisme islamique de ‘nouvelle menace mondiale’.

Mon éminent ami Mohammad Mohadessine, a écrit un livre sous ce sujet il y a plus de 20 ans, un livre que je recommande fortement, parce que beaucoup de choses évoquées dans ce livre sont toujours valables aujourd’hui. A l’époque, certains analystes en Occident avaient prétendu que les affirmations de l’auteur de ce livre sur le danger du fondamentalisme islamique étaient exagérées. Malheureusement, les attentats du 11 septembre ont prouvé que Mohammad Mohadessine et l’OMPI avaient raison.

Mais encore une fois, les Etats-Unis et l’Europe ont pris un mauvais chemin. Au lieu de se concentrer sur le régime de Téhéran qui est le cœur de ce phénomène néfaste, ils ont détourné leurs attentions vers d’autres directions.

Il y a douze ans, Mme Maryam Radjavi a averti que la menace des ingérences des mollahs en Irak est beaucoup plus dangereuse que leur bombe nucléaire. Mais elle n’a pas été écoutée. Les Occidentaux ont été naïfs et ils ont ouvert les portes de l’Irak au régime iranien qui a étendu sa mainmise sur ce pays.

Malgré les multiples mis en garde de l’OMPI, les Occidentaux ont fermé leurs yeux sur l’invasion de l’Irak par le régime iranien. Ainsi, le régime d’Iran a étendu sa zone d’influence jusqu’au Liban, la Syrie et la Méditerranée. Si nous avions coupé les mains du régime iranien en Irak à cette époque là, le régime d’Assad ne serait plus au pouvoir en Syrie et il n’y aurait pas eu Daech aujourd’hui

Très récemment, plusieurs centaines de milliers d’agents iraniens ont traversé l’Irak et sont allés en Syrie dans le cadre d’une vaste opération d’invasion organisée par la Force Ghods dirigée par le général Ghassem Soleimani.

Malgré tout ça, nous voyons le chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et plusieurs autres ministres occidentaux se précipiter vers Téhéran pour apparaître sur les photos en train de sourire et serrer la main avec les dirigeants du régime iranien.

En espagnol, nous avons un dicton qui dit « il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ». Nous venons d’entendre le sénateur Lieberman et il vient de décrire les erreurs commises par les Occidentaux dans cette région. Mais le président Obama ou le secrétaire Kerry ne veulent pas voir cette réalité. En Europe, nous avons le même problème et les gouvernements ne nous écoutent pas. L’OMPI est soutenue par de nombreux parlementaires dans de différents pays, mais aussi par de nombreux Maires et élus locaux. Mais les gouvernements ne les écoutent pas. Ceci est quelque chose que nous devons changer et peut-être vous pourrez nous aider dans ce sens, pour faire en sorte que les gouvernements nous écoutent.

Nous devons stopper la politique erronée qui a été suivie jusqu’à présent à l’égard du régime iranien. Nous devons stopper toute politique qui pourrait renforcer les activités terroristes du régime iranien dans la région. Toute politique qui permette au régime d’Assad se de maintenir au pouvoir contribuera au renforcement des groupes terroristes comme Daech.

L’OMPI est un mouvement véritablement démocratique qui a payé un prix très élevé dans sa lutte contre le fondamentalisme islamique. Cela fait 37 ans que la Résistance iranienne, présidée aujourd’hui par Madame Radjavi, lutte contre la dictature religieuse au pouvoir en Iran. Si aujourd’hui, nous n’écoutons pas la Résistance iranienne lorsqu’elle nous avertit contre le danger du fondamentalisme islamique, d’autres tragédies vont se produire et l’histoire ne nous pardonnera pas. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe