jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeUn commandant de haut-rang des mercenaires afghans du régime iranien tué en...

Un commandant de haut-rang des mercenaires afghans du régime iranien tué en Syrie

Un commandant de haut-rang des mercenaires afghans du régime iranien tué en Syrie

Un commandant de haut-rang d’un groupe de mercenaires afghans envoyés par le régime iranien en Syrie pour se battre aux côtés des troupes de Bachar al-Assad a été tué dans la région d’Alep. L’agence de presse officielle Tasnim a déclaré qu’Hossein Fardaei – de la brigade afghane Fatemiyoun – a été tué le jeudi 10 décembre en Syrie.

Par ailleurs, l’agence de presse officielle Fars a rapporté qu’Hossein Dadahmadi – un Afghan tué « récemment » en Syrie – sera enterré dans la ville de Kachan.

Les forces du régime iranien en Syrie – composées des membres des gardiens de la Révolution et de Bassidj, ainsi que des groupes de mercenaires originaires d’Afghanistan et du Pakistan – ont subi de nombreuses pertes dans les combats en cours en Syrie.

Pour le régime de Téhéran, le coût de la participation dans la guerre en Syrie se fait sentir à l’intérieur de l’Iran. Au cours des deux dernières semaines, de nombreuses personnes tuées en Syrie ont été enterrés en Iran.

Le journal « Mashregh », basé à Téhéran, vient de publier les noms et les photos de 20 personnes tuées en Syrie.

Les ressortissants pakistanais recrutés par les pasdaran du régime iranien et envoyés pour se battre en Syrie ont subi davantage de pertes au cours des dernières semaines, a rapporté Reuters.

L’augmentation au cours de cette année des pertes parmi les combattants pakistanais en Syrie indique qu’ils jouent un rôle plus actif dans le conflit syrien, a ajouté Reuters dans son rapport.

Vous trouverez ci-dessous la traduction de quelques extraits du rapport de Reuters sur ce sujet :

« Vers mi-novembre, on a vu sur un compte Twitter les noms et les photos de 53 hommes décrits comme des combattants tués en Syrie. Bien qu’il n’y ait pas eu d’annonce officielle sur leur nombre total, une source régionale bien informée sur ce sujet dit que plusieurs centaines de combattants pakistanais sont actuellement présents en Syrie. »

« Un certain nombre de Pakistanais se battant en Syrie aux côtés des troupes de Bachar al-Assad ont déjà résidé en Iran, tandis que d’autres sont issus d’une communauté de Pachtounes chiites vivant à Parachinar. Au début, la brigade Zeinabiyoun faisait partie d’une brigade afghane appelée Fatemiyoun. Les Fatemiyoun ont subi de lourdes pertes en Syrie comme en témoignent les annonces de décès publiées sur des sites Internet iraniens. Certains combattants afghans ont été attirés vers cette brigade sur des promesses d’octroi de nationalité iranienne ou pour avoir un revenu mensuel stable. »

« Ceux qui essayent de recruter des Pakistanais pour les envoyer se battre en Syrie publient des annonces de recrutement, notamment sur Facebook. Sur l’une de ces annonces vu la semaine dernière ont lit ceci : Les hommes en bonne forme physique, âgés de 18 à 35 ans, peuvent postuler pour aller se combattre en Syrie. Les recrus suivront une formation militaire initiale de 45 jours et une formation supplémentaire de six mois sur le terrain en Syrie. Ils bénéficieront d’un salaire de 120000 Rials par mois et 15 jours de congé par trimestre. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe