dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe CNRI propose une véritable alternative démocratique et laïque pour l’Iran -...

Le CNRI propose une véritable alternative démocratique et laïque pour l’Iran – Bruno Macé

« Les événements de décembre dernier dans tout le pays, la force et l’ampleur de la répression montrent un régime aux abois qui ne peut plus tenir et consacrera votre mouvement dans sa longue très longue marche vers la victoire », a déclaré Bruno Macé, maire de Villiers-Adam. Il intervenait le 21 janvier au siège du CNRI, à Auvers-sur-Oise, à l’occasion des Vœux de la Résistance iranienne.

Dans son intervention, le membre du Comité des maires de France pour un Iran démocratique, a déclaré :

« Le soulèvement de décembre dernier marque une étape nouvelle dans le combat que vous menez pour conduire à la chute de ce régime théocratique redoutable et inique envers sa population.

L’année 2018 sera celle de votre réussite. Il y a quarante ans, un tyran était chassé du pouvoir et un vent d’espoir et de liberté emportait tout le pays. Hélas très vite il fallut se rendre compte que les espoirs mis dans ce changement ne seraient pas au rendez-vous. Une révolution populaire a été confisquée par des théocrates rétrogrades instaurant un régime autoritaire et despotique.

Le massacre de 30 000 prisonniers politiques au cours de l’été 1988 marque le début de l’horreur dans un pays qui n’hésite pas à pendre ses enfants, à recourir à la lapidation et à la torture.

Bruno Macé (SE) à Auvers-sur-Oise

Madame la Présidente, depuis tout ce temps vous résistez, proposant avec votre organisation une véritable alternative démocratique et laïque. Votre combat ne plait pas à tout le monde. Il a fallu en effet vous battre durant 14 ans pour obtenir l’annulation de l’inscription de l’OMPI sur la liste des terroristes. Ce fût chose faite le 16 septembre 2014.

Cette résistance à un prix. Le prix du sang. Au quotidien tout d’abord par les exactions commises par le régime contre sa population.

A l’extérieur de l’Iran avec des pays complices dans le cas des attaques des camps de réfugiés d’ACHRAF puis de LIBERTY.

Puis il y a eu la solution heureuse pour les réfugiés de LIBERTY. Leur arrivée en septembre 2016 assurait au moins leur sécurité physique. Combattant de l’OMPI, ils avaient tous ou presque un ou plusieurs membres victimes du massacre de 1988.

Aujourd’hui environ 2000 combattants sont installés à Tirana et mènent la lutte depuis ce camp.

Pour m’y être rendu deux fois au cours de l’année dernière, une fois à l’occasion de Norouz et une fois en voyage privé, j’ai découvert des gens à l’image de votre communauté. Accueillants, confiant dans l’issue de leur combat, animés de la certitude de la réussite. Nous avons rencontrés, avec Jean-Pierre Muller, des gens marqués par leur combat, touchés dans leur corps mais toujours sûrs de la victoire.

Votre combat, j’en suis sûr arrive à son terme.

Il y a cinquante ans en France, une révolution voyait le jour au cours du mois de mai. Comparaison n’est pas raison et l’échelle n’est pas la même avec le combat que vous menez. Cela montre cependant la force du peuple. Les événements de décembre dernier dans tout le pays, la force et l’ampleur de la répression montrent un régime aux abois qui ne peut plus tenir et consacrera votre mouvement dans sa longue très longue marche vers la victoire. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe