jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe chef du GCC critique violemment Khamenei pour son ingérence au Bahreïn

Le chef du GCC critique violemment Khamenei pour son ingérence au Bahreïn

Riyad (La Gazette saoudienne), 1er mai 2013 – Abdullatif Al-Zayani, Secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), a condamné les propos d’Ali Khamenei, guide suprême du régime iranien, sur le Bahreïn et son peuple.

Al-Zayani a rejeté les déclarations de Khamenei faites aux « boursiers musulmans et à l’éveil islamique» lors d’une conférence qui s’est récemment tenue en Iran comme « des erreurs répréhensibles » et une « ingérence flagrante » dans les affaires intérieures du Bahreïn. Il a déclaré que ces déclarations étaient une violation des principes de la religion islamique, des rapports de bon voisinage et du droit international.

« La situation à Bahreïn est une affaire interne, et aucun pays, y compris l’Iran, n’a le droit de s’immiscer », a déclaré Al-Zayani.

« Le peuple libre de Bahreïn est parfaitement capable de résoudre ses problèmes par lui-même, loin de l’ingérence flagrante de l’Iran, qui cherche toujours à semer la division dans le peuple du Bahreïn », a-t-il ajouté.

Al-Zayani a exprimé ses regrets pour le slogan « d’éveil islamique » lancé par les responsables iraniens au moment où de nombreux pays de la région souffrent de la politique de leur régime fondé sur la propagation de « l’infecte pensée sectaire, la mise en place de cellules de terrorisme et d’espionnage,  le renforcement  des tensions et de l’insécurité ».

Le Secrétaire général du GCC s’est dit surpris par les remarques de Khamenei à propos de l’injustice, de la privation et des droits, tandis que son propre peuple, comme le monde entier le sait, chancelle sous des situations tragiques dans tous ces domaines.

«En Iran, les minorités sont opprimées, marginalisées et privées de leurs droits fondamentaux garantis par toutes les religions monothéistes et les normes internationales », a-t-il dit, avant d’ajouter que «Khamenei, en même temps, n’hésite pas à fournir toutes sortes de soutiens à un régime qui assassine son propre peuple en utilisant toutes sortes d’armes mortelles », dans une claire allusion au soutien à la dictature syrienne.