mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL'association de juristes irakiens indépendants condamne les propos de Maliki contre OMPI

L’association de juristes irakiens indépendants condamne les propos de Maliki contre OMPI

CNRI – L’Association des juristes irakiens indépendants a vivement condamné dans un communiqué les propos de Nouri Al-Maliki sur l’expulsion d’Irak de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), considérant qu’il s’agissait d’un acte illégal.

L’association des juristes souligne le droit de l’OMPI de séjourner en Irak comme un droit légitime reconnu par la loi et les conventions internationales ainsi que par les principes généraux contenus dans la Déclaration universelle de Droits de l’Homme. De plus, les membres de l’OMPI bénéficient du statut de "personnes protégées" en vertu de la Quatrième Convention de Genève et leur expulsion est hors de question.

Texte du communiqué de l’Association des juristes irakiens indépendants :

L’Association des juristes irakiens indépendants n’est pas étonnée par les déclarations du Premier ministre quant à sa visite en Iran, de la même manière qu’elle est habituée à ce genre de remarques et d’autres semblables faites par des responsables du nouvel Etat irakien depuis l’ancien Conseil de gouvernement. Ce ne sera pas la dernière, comme si la question de la présence des Moudjahidine du peuple (OMPI) en Irak était la première priorité nationale.

C’est comme si le gouvernement d’unité national était pleinement concrétisé, comme si le terrorisme avait été déraciné, le chômage résolu et tous les services comme l’électricité, l’eau, le revêtement des routes, la construction d’habitations et d’autres infrastructures étaient réglés et qu’il n’y avait aucun autre problème à résoudre que la question de l’OMPI !
 
Nous demandons au gouvernement irakien d’être responsables vis-à-vis des priorités nationales avant d’aller discuter avec le régime iranien sur le cas important et spécial de l’OMPI. Le régime iranien est un régime qui a prouvé son hostilité envers l’Irak et sa nation depuis que le régime de Khomeiny est arrivé au pouvoir; c’est un régime qui a décidé d’exporter "la révolution" vers d’autres pays du monde, particulièrement vers les Etats musulmans et arabes et par dessus tout en Irak. Le régime a profité de la situation en Irak sous l’occupation et reste le premier gagnant de l’état actuel en Irak.

Le régime iranien sait bien que l’OMPI est l’obstacle principal à ses intentions sinistres en Irak. Donc, il utilise tout son pouvoir pour faire disparaître cet obstacle et utilise tous ses agents dans le gouvernement irakien.

Il ne devrait y avoir aucun accord sur le droit de cette organisation à rester en Irak. C’est un droit reconnu conformément à la loi et aux conventions internationales et les principes généraux contenus dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948. De plus, les membres de l’OMPI jouissent du statut de "personnes protégées" en vertu de la Quatrième Convention de Genève et personne ne devrait parler de leur expulsion. Peu importe qui fait de tels commentaires, que ce soit le Premier ministre ou le porte-parole du gouvernement.