lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLa visite du parlement européen annulée

La visite du parlement européen annulée

CNRI – Un groupe du Parlement européen a une nouvelle fois dû repousser une visite en Iran sous la pression des organisations préoccupées par la situation des droits de l’homme en Iran.

Dans un communiqué de presse publié le 25 avril, la délégation du PE pour les relations avec l’Iran a déclaré que le projet avait été « reporté » puisque le Parlement du régime iranien n’est pas en mesure de « recevoir la délégation aux dates proposées ».

« La visite du bureau de la délégation pour les relations avec l’Iran du Parlement européen en Iran du 2 au 6 mai a été reportée car il s’est avéré impossible pour le Majlis de recevoir la délégation du Parlement européen aux dates proposées. Des dates alternatives sont recherchées », a déclaré Tarja Cronberg, la chef de la délégation a dans un communiqué.

L’an dernier, la délégation avait dû aussi « reporter » une visite à la dernière minute après que le régime iranien ait refusé de la laisser rencontrer des prisonniers politiques.

Le Parlement européen a été critiqué d’avoir changé sa décision antérieure de refuser l’envoi d’une délégation de députés en Iran.

L’eurodéputé Potito Salatto, vice-président de la délégation du PE pour les relations avec l’Iran avait déclaré plus tôt qu’il ne participerait pas à la visite.

Il a déclaré que la visite était « inapproprié » et « pourrait donner au régime une chance » de prétendre briser l’isolement international, en particulier à la veille d’une élection dans le pays.

Martin Callanan, président du groupe ECR, avait déclaré que la décision « a envoyé des signaux mitigés sur notre détermination vis-à-vis du régime », ajoutant : « le Parlement fait une grave erreur. »

« Nous ne pouvons pas envoyer de signaux mixtes à Téhéran au sujet de notre détermination à lutter contre le programme nucléaire de l’Iran et notre dégoût vis-à-vis de son bilan des droits de l’homme.

« Les autorités iraniennes profiteront de cette visite pour leur propre propagande. Nous ne devrions pas leur donner cette opportunité.

« La plupart des députés de gauche pensent à propos de cette visite qu’ils seront capables de parler le gouvernement sur l’arrêt de son programme nucléaire et améliorer les droits de l’homme. Bien que je ne doute pas de leur engagement, ils sont vraiment naïfs. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe