lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLa valeur du rial iranien a encore chuté

La valeur du rial iranien a encore chuté

La valeur du rial iranien a encore chuté

CNRI – Le lundi 14 septembre, la valeur du rial iranien a encore chuté. Sur le marché libre de change à Téhéran, un dollars s’échange maintenant contre 35000 rials, c’est-à-dire 6000 rials de plus par rapport au prix d’il y a deux ans.

L’économie iranienne est très dépendante du pétrole. La baisse du prix du pétrole a davantage fragilisé l’économie du pays et a crée de nombreux problèmes que le gouvernement d’Hassan Rohani est incapable de résoudre.

A la suite de l’accord nucléaire signé le 14 juillet 2015 entre le régime iranien et les six puissances mondiales, les prix des devises étrangères et de l’or ont baissé en Iran, mais quelques jours plus tard, ces prix ont de nouveau augmenté.

Certains espéraient qu’après l’accord nucléaire, la situation de l’économie iranienne allait s’améliorer. Or, les rapports montrent que l’économie du pays est toujours en récession.

Mohammad-Bagher Nourbakht, directeur de l’Organisation du Plan, a récemment déclaré que cette année, le budget du pays est déficitaire à la hauteur de 50%.

Le directeur du département des exportations à la Banque centrale d’Iran a dit que le prix des devises étrangères a augmenté en Iran pour les raisons suivantes : « Augmentation des demandes de devises, baisse du prix de pétrole, augmentation du volume des transactions dans des marchés non officiels, baisse de l’enthousiasme sur les marchés. »

Le budget du gouvernement de Rohani a été déterminé sur la base de l’hypothèse que le prix de pétrole serait environ 70 dollars le baril. Actuellement, le prix de pétrole a descendu jusqu’à environ 40 dollars le baril.

Selon les analystes, la baisse du prix de pétrole n’est pas la seule raison pour laquelle l’économie iranienne a du mal à sortir de la récession. Les frais très lourds de la guerre en Syrie et les sommes importantes versées depuis plusieurs années par le régime iranien aux milices houthis au Yémen et aux milices chiites en Irak sont des dépenses lourdes qui pèsent sur l’économie iranienne et qui empêchent les investissements en Iran.

Lire aussi: 

Iran – Une énorme affaire de corruption d’une valeur de 4,5 milliards de dollars

Le régime iranien reconnaît l’effondrement généralisé de l’industrie et le chômage massif des jeunes

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe