vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLa Turquie saisit des armes dans un conteneur iranien à destination de...

La Turquie saisit des armes dans un conteneur iranien à destination de la Syrie

The New Anatolian – Les autorités turques ont saisi des armes cachées parmi du matériel de construction sur un train à destination de la Syrie en provenance de l’Iran après un attentat de guérilleros kurdes qui a fait dérailler le train, a dit un procureur mercredi.

La cargaison a été découverte quand les autorités ont vérifié les conteneurs sur le train, qui a été attaqué par des guérilleros séparatistes kurdes le 25 mai près de la ville de Genc dans la province de Bingol dans le sud-est, a dit le procureur Ismail Sari à la presse.

Une enquête a été ouverte, a dit Sari, ajoutant que l’attentat à la bombe avait fait dérailler sept  wagons et que les autorités vérifieraient aussi la cargaison du reste du train.

Mercredi dernier, un responsable officiel avait dit que la cargaison comportait des mitrailleuses et des pistolets. Ce responsable avait sous condition d’anonymat parce qu’il n’était pas autorisé à parler aux médias. L’agence de presse privée Dogan a affirmé que la cargaison comprenait une rampe de lancement de roquettes et 300 roquettes ainsi que d’autres armes et des munitions.

Les autorités turques soupçonnent l’Iran d’utiliser la Turquie comme un point de transit pour envoyer des armes au mouvement du Hezbollah au Liban via la Syrie.

Mardi soir, les autorités turques ont forcé un avion syrien venant d’Iran d’atterrir dans la ville Diyarbakir dans le sud-est pour voir s’il transportait des armes. Aucune arme n’y a été trouvée.

Larijani nie une éventuelle confiscation.

Le secrétaire de Conseil suprême de sécurité nationale (le CSSN) Ali Larijani  a rejeté mercredi des allégations faites par des médias sur la confiscation en Turquie d’une cargaison d’armes en provenance d’Iran.

Larijani a dit à l’IRNA que les informations rapportées dans les médias sur la question étaient "incorrects".

Dans des événements similaires, une source informée a dit à l’IRNA mardi que certains milieux régionaux, agissant hors du contrôle des gouvernements, ne peuvent endommager les liens amicaux existant entre Téhéran et Ankara. De tels actes de désinformation visent seulement à ternir les relations amicales existant entre les deux Etats voisins, a ajouté la source. De plus elle a réitérée que malgré ces tentatives de désinformation, les relations des deux pays se développaient au niveau mutuel, régional et international.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe