lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLa Résistance iranienne détient la solution pour libérer l’Iran des griffes du...

La Résistance iranienne détient la solution pour libérer l’Iran des griffes du régime théocratique

CNRI – Le 8 novembre les députés norvégiens se rassemblaient au parlement pour entendre une invitée d’honneur prononcer un discours sur les solutions à la crise en Iran. Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne, en visite en Norvège, avait été conviée par plusieurs parlementaires à présenter ses points de vue. A la fin de son discours, Lord Russel Johnston, ancien président de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, a tenu a faire part de ses impressions, en voici la teneur :

M. le Président, Madame la Présidente, parlementaires norvégiens, Mesdames et Messieurs,

Pour commencer je voudrais aborder trois points : Entre 1999 et 2002, j’ai eu la chance d’être président de l’Assemblée parlementaire du Conseil d’Europe et j’ai visité chacun de ses 45 Etats membres d’alors, et lorsque je parlais de démocratie, de droits humains et de règle de droit, les gens me disaient, ok tout ça c’est bien en théorie ; mais où est-ce que cela fonctionne vraiment ?

Maintenant, je n’ai plus aucune difficulté à répondre à cette question. Je disais, allez en Scandinavie, allez en Norvège, allez même dans cette vieille Suède impérialiste, allez en Finlande, au Danemark et en Islande, et là vous verrez la démocratie en pratique.

La démocratie est une chose difficile. C’est une sorte de dynamique sans fin toujours à la recherche de choses meilleures, de révisions, de changements et de quêtes, mais dans une atmosphère d’ouverture et de tolérance, de tolérance légale et de volonté d’écoute. Vous n’avez pas besoin d’être d’accord avec ce que détermine la démocratie. Ils peuvent avoir tort sur tel ou tel point particulier. Je veux dire, par exemple, en tant que Britannique proeuropéen fervent, je crois dans le potentiel de l’Union Européenne, que je préfère appeler Communauté européenne, au passage. J’étais donc très triste lorsque la Norvège a décidé de ne pas y adhérer, mais je suis convaincu qu’un jour ils le feront, et il n’y a rien à faire contre cela. Pour cette raison, on peut se satisfaire du fait qu’une démocratie n’est pas uniquement une structure mais une attitude qui permet aux gens de changer librement d’avis.

La deuxième chose, c’est que je voudrais adresser mes très profondes et sincères félicitations à vous tous ici à Oslo et en particulier aux députés et aux individus responsables de l’organisation de la conférence d’aujourd’hui.

Inviter la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi, prouve d’après moi votre engagement et votre détermination dans la cause de la liberté et de la démocratie pour le peuple d’Iran. Qu’il n’y ait aucun doute là-dessus, comme vient de le dire votre président, la Résistance iranienne détient la solution pour libérer l’Iran des griffes du régime théocratique répressif, rigoureux et extrêmement dur. Souvenez-vous de l’espoir et de la joie suscités par le renversement du chah et à quelle vitesse ceux-ci ont disparu.

En troisième lieu, je souhaiterais également vous adresser les meilleurs vœux de la commission parlementaire britannique pour un Iran libre, présidée par Lord Corbett of Castle Vale, un de mes collègues de la Chambre des Lords, et également leader des pairs travaillistes à la Chambre des Lords, dont je suis très fier d’être membre.

Mme Radjavi et ses collègues du CNRI bénéficient d’un grand soutien au parlement britannique. Ces dernières années, la majorité de la Chambre des Communes et plus de 160 personnes à la Chambre des Lords (rappelez-vous que les Lords sont un peu vieux donc un peu plus lents) ont signé des déclarations en faveur de Mme Radjavi et de son combat pour les droits des Iraniens.

Sa visite ici fait suite à des visites couronnées de succès en Belgique, au Parlement européen et à l’Assemblée parlementaire du Conseil d’Europe. Comme votre président l’a dit, la réaction menaçante du régime iranien à ces visites est le meilleur indicateur de ce qu’elles représentent. Depuis plusieurs années maintenant, les mollahs s’y opposent, et je regrette de le dire avec l’aide de certains gouvernements en Europe, y compris le mien, y compris pendant un certain temps la France, bien que Mme Radjavi y ait trouvé refuge, elle a souffert à une époque. Et les mollahs craignent ce qu’elle représente. Elle est l’incarnation d’un Islam tolérant et progressiste, qui respecte les droits de tous les Iraniens et est ainsi l’antithèse absolue de l’intégrisme et de l’intolérance du régime iranien.

Dans un moment, vous allez entendre Maryam Radjavi et vous vous ferez votre propre jugement. Je l’ai écoutée bien des fois à l’occasion de rencontres officielles, devant 40 000 personnes près de Paris, et j’ai aussi eu l’occasion de discuter avec elle en privé. Je pense que c’est une personne vraiment exceptionnelle. Elle est courageuse, rappelez-vous que sa vie est constamment en danger. Elle croit fermement en la capacité de rédemption de l’être humain, ce qui me coupe le souffle. Lorsqu’elle parle, comparez ce qu’elle dit avec la réalité en Iran aujourd’hui.

Le régime iranien est un des pires violateurs des droits humains au monde. Il exécute des mineurs et des handicapés mentaux. Les femmes sont lapidées ; 30 à 40 femmes ces dix dernières années, si je me souviens bien. Vous savez comment cela se passe bien entendu ; elles sont enterrées jusqu’au cou puis elles sont tuées à coups de pierre. Cela peut prendre peu de temps. Les hommes sont pendus depuis des grues dans les centres-villes. Ces 25 dernières années, plus de 120 000 prisonniers politiques, la plupart appartenant au groupe d’opposition des Moudjahidine du Peuple, ont été exécutés sans jugement. Pourquoi s’embêter avec des procès, ils gâchent tout et font perdre du temps. Le régime est également reconnu comme l’Etat soutenant le terrorisme le plus actif. Il a perpétré plus de 400 opérations terroristes dans le monde.

Ces quelques dernières semaines seulement, le régime a été jugé coupable en Argentine d’avoir orchestré un attentat à la bombe à Buenos Aires en 1994 qui a fait 85 morts et 200 blessés. Il continue de financer des groupes terroristes armés au Moyen orient et contribue activement aux troubles en Irak. L’idée qu’un tel régime possède des armes nucléaires est terrifiante et pourtant c’est exactement ce qu’il cherche.

Si quelqu’un a des chances de garantir la liberté et la démocratie au peuple iranien, c’est bien la Résistance iranienne. C’est tout à l’honneur de la Norvège d’avoir complètement et justement ignoré les demandes du régime pour annuler cette réunion.

Je vous remercie. Je vous félicite encore. J’espère seulement que ceci est le premier de nombreux voyages à Oslo et dans d’autres capitales européennes et internationales pour Mme Radjavi. Elle a beaucoup de choses à nous dire, non seulement sur l’Iran mais aussi sur la condition humaine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe