mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLa réformiste iranienne recherche la fin du régime

La réformiste iranienne recherche la fin du régime

Par David Sands

The Washington Times, 13 mars – Maryam Radjavi est la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne basé à Paris, un groupe en exil dédié au renversement du régime à Téhéran (…) le Conseil a été une source clé de renseignement sur les programmes nucléaires de l’Iran et ses activités en Irak et au Liban. Mme Radjavi a répondu à un appel téléphonique depuis Paris du "Washington Times" hier.

QUESTION : Comment voyez-vous les élections parlementaires en Iran ?
RÉPONSE : [le Guide suprême l’ayatollah Ali] Khamenei a plus que besoin de  resserrer son emprise sur le pouvoir et il a énormément besoin d’un Parlement subordonné au Président [Mahmoud] Ahmadinejad. C’est pourquoi il s’agira d’une élection programmée, avec un plan préparé à l’avance par Khamenei  qui peut se présenter, qui sera élu et qui sera le président.

Q: Comment le régime fait-il cela ?
A: Avec le ministère de l’Intérieur, le corps des gardiens de la révolution et les autorités provinciales, tout a été décidé : qui peut se présenter et qui peut gagner. Le régime utilise même les cartes d’identité de personnes décédées pour revendiquer un taux de participation élevé.

Q: Y a-t-il des divisions au sein du régime conservateur au pouvoir ?
A: Le régime est constamment confronté aux défections et à la dissension interne à tous les niveaux. Par exemple, il a été interdit à Ali Larijani [l’ancien négociateur en chef nucléaire] qui est entré en conflit avec le président, de présenter sa candidature à Téhéran et il a dû faire campagne pour un siège à Qom. Le résultat des élections sera une victoire pour Khamenei et Ahmadinejad, mais ce sera un régime plus fragile et plus extrémiste.

Q: Que doivent faire les Etats-Unis et l’occident ?
A: La communauté internationale doit reconnaître que cette élection n’a pas la moindre légitimité. Le seul véritable espoir à long terme est un changement démocratique en Iran mené par le peuple et la résistance pour mettre fin au régime des mollahs.