vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLa Résistance iranienne condamne avec force l’assassinat d’Afghans par le régime iranien

La Résistance iranienne condamne avec force l’assassinat d’Afghans par le régime iranien

Trafic de drogue d’armes et de munitions des pasdaran ; exécution et assassinats de ressortissants afghans sous prétexte de contrebande

La Résistance iranienne condamne vigoureusement l’acte barbare des forces répressives des mollahs qui ont tué et blessé de nombreux ressortissants afghans à la frontière des deux pays.

L’AFP a cité le porte-parole du ministère afghan de l’Intérieur disant que le 10 mai les gardes frontières du régime iranien ont tué 10 Afghans et blessé 12 autres. Ces derniers mois, 23 autres ressortissants afghans ont été tués à la frontière irano-afghane.

De plus, le régime inhumain des mollahs a jusqu’à présent exécuté un très grand nombre de ressortissants afghans en les accusant de trafic de drogue. Selon Amnesty International : « Les autorités de la cour suprême iranienne (…) ont dit que 5 630 Afghans étaient en prison dont plus de 3000 condamnés à mort. Un responsable des prisons iraniennes a par la suite confirmé que plus de 4000 ressortissants afghans étaient détenus dans les prisons iraniennes. Il a reconnu possible que le chiffre de 3000 Afghans dans le couloir de la mort soit exact puisque la majorité des prisonniers étaient accusés de trafic de dogue. » (Amnesty International, 7 mai 2010)

Or ce sont les commandants des pasdarans et des forces de sécurité du régime iranien qui tirent les ficelles du trafic de drogue. Le quotidien allemand Die Welt, dans son édition du 14 mai 201, citant un rapport secret de l’ambassade américaine à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, écrivait que « les forces de sécurité du régime iranien (…) sont impliquées dans le trafic de drogue. Le régime iranien achète une grande quantité de l’opium brut afghan pour le transformer en héroïne (…) les revenus que tire le corps des pasdaran du trafic de drogue en Europe se montent à plusieurs milliards d’euros. »

Le général des pasdarans Gholameza Baghbani, un commandant de la force terroriste Qods, est recherché par la justice internationale pour trafic de drogue et soutien au terrorisme. Selon un communiqué du trésor américain : « le général Gholamreza Baghbani est un officier de la Force Qods des pasdarans et le chef actuel du bureau de la Force Qods à Zahedan, dans le sud-est de l’Iran, près de la frontière afghane. Le général Baghbani a autorisé les trafiquants de drogue afghans à faire passer des stupéfiants par l’Iran en échange de leur aide. »

Le communiqué ajoute : « Les trafiquants de drogue afghans ont amené des armes aux Talibans de la part de Baghbani. En retour, le général Baghbani a facilité le passage de précurseurs chimiques pour l’héroïne par la frontière iranienne. Il a aussi facilité les transports d’opium en Iran. » (Communiqué du Trésor américain, 7 mars 2012).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 mai 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe