lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLa principale exportation du régime iranien est le terrorisme - Struan Stevenson

La principale exportation du régime iranien est le terrorisme – Struan Stevenson

La principale exportation du régime iranien est le terrorisme - Struan Stevenson

Après la signature de l’accord sur le nucléaire du régime iranien avec les puissances mondiales, la principale exportation de Téhéran ne sera pas le pétrole ; sa principale exportation est, et sera toujours, le terrorisme, affirme l’ancien député européen Struan Stevenson dans l’édition de mercredi du quotidien écossais The Herald.Voici le texte de la tribune de M. Stevenson :

 

The Herald
Le 13 avril 2016

Agenda: la principale exportation de l’Iran ne sera pas le pétrole. Son principal produit d’exportation sera toujours le terrorisme

Par Struan Stevenson

Les spectateurs qui ont aimé The Night Manager – le thriller du dimanche soir sur BBC TV, auront été choqué par la représentation graphique du commerce des armes diabolique et des courtiers en armes sans scrupules qui font des affaires par la mort et la destruction de l’oeuvre de John le Carre. Malheureusement, les méchants de le Carre sont bien réels et peuvent, pour la plupart, se trouver à Téhéran.

La semaine dernière, l’équipage d’un navire de la marine américaine, l’USS Gravely, ont saisi une cargaison d’armes massive dans la mer d’Arabie. Les Américains se sont arrêtés et ont fouillé un boutre, un voilier traditionnel arabe, et ont trouvé une énorme une cache de 1.500 fusils AK-47, 200 lance-grenades propulsées par fusée et des mitrailleuses de calibre 21.50.

Les armes se dirigeaient vers le Yémen, où le régime iranien soutient les rebelles Houthi, une organisation terroriste Shi’ia engagée dans une guerre civile contre les forces majoritairement sunnites, fidèles au président assiégé Abdrabbuh Mansour Hadi. L’équipage du boutre a dû être libéré, comme l’US Navy n’avait pas le droit de les détenir en vertu du droit international. Cependant, la cargaison d’armes secrètes a été identifié comme venant de l’Iran.

Cela ne devrait pas être une surprise pour les observateurs chevronnés du Moyen-Orient. La principale exportation de l’Iran, maintenant que des sanctions ont été levées à la suite de l’accord sur le nucléaire d’Obama, ne sera pas le pétrole. Son principal produit d’exportation est, et sera toujours le terrorisme. Au même titre que les rebelles Houthi au Yémen, l’Iran finance le Hezbollah au Liban, le Hamas à Gaza, Bachar al-Assad en Syrie et les milices chiites brutales en Irak.

Telle est le véritable Iran sous le régime théocratique et fasciste des mollahs, dont le soi-disant président «modéré», Rohani, avec lequel l’Occident croit pouvoir faire affaires. Nous devons nous réveiller! Rohani est en charge d’un gouvernement vénal et corrompu, qui a exécuté plus de 2400 personnes depuis qu’il a pris ses fonctions en 2013. Le gouvernement iranien sous le guide suprême Ali Khamenei tolère la torture et l’emprisonnement arbitraire, les discriminatoire envers les femmes et encourage les flagellations publiques, les amputations et la pendaison comme moyen de terroriser sa population dans de la soumission docile.

La cargaison d’armes dans la mer d’Arabie est tout simplement le dernier mouvement de confrontation de l’Iran. Le mois dernier, ils ont testé – en tirant deux missiles au mépris d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU liée à l’accord nucléaire. Les missiles ont été effroyablement marqués avec la phrase « Israël doit être rayé de la carte » et le tir d’essai a eu lieu de manière provocante précisément le jour où le vice-président américain Joe Biden était en visite en Israël. Le chef de la division aérospatiale des Pasdaran – Amir Ali Hajizadeh a déclaré que le test de missiles était destiné à intimider Israël.

Il a dit que « la gamme de nos missiles 2000 kilomètres (1240 – mile) permet de confronter le régime sioniste ; Israël est entouré de pays islamiques et il ne durera pas longtemps dans une guerre. Il s’effondrera avant même d’être frappé par ces missiles. « Maintenant, dans le cadre d’un accord avec Vladimir Poutine, l’Iran a accepté de payer les Russes de 800 millions $ pour une cargaison de missi
les sol-air capables de frapper des avions dans le nord d’Israël.

L’accord nucléaire du président Obama avec l’Iran est passé en force pour lui permettre de marquer son passage dans l’histoire. Il a balayé tous les avertissements et les craintes et a signé un accord qui a effectivement mis fin aux sanctions sur le régime iranien et qui a libéré plus de 150 milliards $ d’actifs gelés, fournissant une aubaine pour un gouvernement qui a été au bord de l’effondrement économique. Mais loin d’investir dans sa population, le régime dirigé par les mollahs fascistes a utilisé cet argent pour redoubler ses dépenses en armes et en exportation du terrorisme à travers ses Pasdaran et la Force Qods qui sont impliqués dans presque tous les conflits au Moyen-Orient.

Le cynisme de Le Carre à propos de la Realpolitik mondiale a veillé à ce que dans le texte original de The Night Manager, les méchants apparaissent plus ou moins victorieux, tandis que les bons gars prennent une raclée. Les scénaristes de la BBC ont modifié le récit pour assurer une fin heureuse pour les téléspectateurs, avec le marchand d’armes méchants enfermés dans un donjon égyptien en criant. Malheureusement, dans le cas du régime iranien, c’est peut être la version de le Carre qui prévaudra. À moins que l’Occident ne se réveille vite et comprenne qu’il ne peut pas faire affaires avec des tyrans à Téhéran, les méchants gagneront.

Struan Stevenson était un eurodéputé conservateur au Parlement européen de 1999 à 2014. Il a été président de la délégation du Parlement pour les relations avec l’Irak de 2009 à 2014. Il est président de l’Association européenne pour la liberté en Irak.

Source: The Herald

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe