mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLa Finlande préoccupée par la situation des droits de l'homme en Iran

La Finlande préoccupée par la situation des droits de l’homme en Iran

Secrétaire d'Etat finlandais Pertti TorstilaCNRI – La Finlande a convoqué le chargé d'affaires du régime iranien à Helsinki, Hossein Ali Zadeh, le 21 janvier pour faire part de son inquiétude quant aux violations des droits humains en Iran, a déclaré dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères de ce pays nordique.

«Le gouvernement finlandais est profondément préoccupé par le harcèlement des militants des droits humains et des journalistes en Iran. L'Iran est tenu d'observer intégralement les accords internationaux relatifs aux droits de l'homme sur lesquels le pays s'est engagé».

Voici le communiqué du ministère finlandais des Affaires étrangères :

La Finlande a fait part de sa préoccupation sur la situation des droits de l'homme en Iran
Communiqué de presse 17/2010
21 janvier 2010

Le Chargé d'Affaires iranien, Hossein Ali Zadeh, a été convoqué le 21 janvier au ministère des Affaires étrangères, en raison de la situation des droits de l'homme en Iran. Le représentant de l'Iran à Helsinki, avait déjà fait l’objet d’une convocation similaire. Selon le Secrétaire d'Etat Pertti Torstila, une préoccupation particulière est apparue ces dernières semaines au cours de la violente répression des manifestations, le harcèlement croissant des militants des droits de l'homme et le traitement de la minorité bahaïe.

La Finlande condamne l'usage de la violence contre les manifestants exerçant leur liberté de parole et leur liberté de réunion. Toute personne détenue en relation avec les manifestations devrait se voir garantir un procès équitable.

Le Secrétaire d'Etat Torstila a souligné la grande importance de la liberté religieuse et de la liberté d'opinion, et a exprimé sa préoccupation concernant la détention de membres de la minorité bahaïe. Le gouvernement finlandais est profondément préoccupé par le harcèlement des militants des droits humains et des journalistes en Iran. L'Iran est tenu d'observer intégralement les accords internationaux relatifs aux droits de l'homme sur lesquels le pays s'est engagé.