vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLa dirigeante du gouvernement en exil de l'Iran, Maryam Radjavi est arrivée...

La dirigeante du gouvernement en exil de l’Iran, Maryam Radjavi est arrivée en Norvège

NRK, TV norvégienne, 1ère chaîne, 6 novembre – La dirigeante du gouvernement en exil iranien, Maryam Radjavi ne demande pas d’aide militaire pour renverser le régime en Iran. Elle est arrivée il y a quelques heures à Oslo et dans les jours à venir, elle doit rencontrer des politiciens norvégiens et la communauté iranienne en exil.

 

NRK, TV norvégienne, 1ère chaîne, 6 novembre – La dirigeante du gouvernement en exil iranien, Maryam Radjavi ne demande pas d’aide militaire pour renverser le régime en Iran. Elle est arrivée il y a quelques heures à Oslo et dans les jours à venir, elle doit rencontrer des politiciens norvégiens et la communauté iranienne en exil.

Ce sont des images qui ne plaisent pas au régime iranien. L’incomparable dirigeante de l’opposition iranienne a reçu un accueil extrêmement chaleureux de la foule. Maryam Radjavi dirige le Conseil national de la résistance. Ce soir elle dit à la télévision NRK que la résistance iranienne a suffisamment de force pour renverser le régime iranien.

Maryam Radjavi : « La poursuite de la complaisance et des négociations n’est pas une solution. Avec l’aide du peuple iranien, cette résistance à la capacité de régler le problème que représente ce régime à condition que la communauté internationale cesse ses concessions… »

Elle a apporté des documents montrant que le régime réprime toujours les activités de l’opposition. Radjavi pense que le « dialogue » avec ce régime ne sert à rien et que la solution réside dans un embargo général international. Mais elle ne demande pas d’aide militaire.

Maryam Radjavi : « Vous savez que la Résistance iranienne a annoncé qu’elle rejette toute intervention militaire de la part de n’importe quel gouvernement étranger pour libérer l’Iran. Tout comme nous rejetons la complaisance. »

(Image de Maryam Radjavi quittant la salle de l’interview) « J’espère vous revoir à Téhéran après le renversement des mollahs. »

Mais l’organisation des Moudjahidine du peuple n’a pas encore réussi à se débarrasser de la marque de terrorisme que les Etats-Unis lui ont collée il y a dix ans (…) Demain Radjavi rencontrera la commission des affaires étrangères du parlement pour recueillir son soutien en faveur des activités de l’opposition.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe