vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireLa concrétisation du Gazoduc Iran-Pakistan : Islamabad stoppe le projet par crainte...

La concrétisation du Gazoduc Iran-Pakistan : Islamabad stoppe le projet par crainte de sanctions

Le Pakistan n’ira pas de l’avant dans la construction d’un gazoduc reliant le pays aux importants gisements de gaz naturel de l’Iran voisin, craignant l’imposition de sanctions américaines, a déclaré mardi son ministre du Pétrole.

La concrétisation du gazoduc entre le Pakistan et l’Iran n’est pas possible en raison des sanctions imposées par les Etats-Unis et l’Union européenne, a déclaré à l’AFP le ministre Shahid Khaqan Abbasi, sans donner plus de détails sur ces sanctions.

Lancé en 2010, le projet de gazoduc IP (Iran- Pakistan) vise à relier sur 1.800 km les champs gaziers de South Pars en Iran, à Nawabshah, au nord de Karachi, métropole économique du Pakistan.

L’Iran, qui possède les deuxièmes réserves mondiales de gaz, développe rapidement sa production et a un besoin vital de l’exporter, le pays étant étranglé par les sanctions économiques, notamment l’embargo pétrolier occidental qui a divisé par deux ses exportations de brut depuis début 2012.

Le gazoduc devait ainsi permettre à l’Iran de livrer, à partir de décembre prochain, 21 millions de mètres cubes de gaz par jour au Pakistan, voisin confronté à une crise énergétique sans précédent qui plombe son secteur industriel et irrite au quotidien la population.

Téhéran avait annoncé l’an dernier avoir complété les travaux sur son territoire, mais le Pakistan n’a toujours pas entamé la construction des 780 kilomètres d’infrastructure prévus de son côté, ce qui avait accentué les doutes sur ce projet.

A l’automne dernier, Islamabad avait même demandé une aide de deux milliards de dollars à l’Iran afin de financer ses travaux, malgré les menaces de sanctions.

Mardi, le ministre du pétrole n’a pas précisé la teneur des menaces, réelles ou potentielles, contre le gouvernement Islamabad si le projet de gazoduc se concrétisait avec l’Iran, pays soupçonné par les Occidentaux de vouloir se doter de l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe