mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Nucléaire« Un Iran doté de l'arme nucléaire est pour moi inacceptable »...

« Un Iran doté de l’arme nucléaire est pour moi inacceptable » – Nicolas Sarkozy

CNRI –  Dans un discours devant le corps diplomatique français aujourd’hui, le président Nicolas Sarkozy a déclaré :

Quatrième crise (au Moyen-Orient) : l’Iran. La France maintient avec ses dirigeants un dialogue sans complaisance, qui s’est avéré utile en plusieurs occasions. Elle a pris l’initiative, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, d’une négociation où l’Europe joue un rôle central, rejointe par les Etats-Unis, la Russie et la Chine.

CNRI –  Dans un discours devant le corps diplomatique français aujourd’hui, Nicolas Sarkozy a déclaré :

Quatrième crise (au Moyen-Orient) : l’Iran. La France maintient avec ses dirigeants un dialogue sans complaisance, qui s’est avéré utile en plusieurs occasions. Elle a pris l’initiative, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, d’une négociation où l’Europe joue un rôle central, rejointe par les Etats-Unis, la Russie et la Chine.

Les paramètres en sont connus ; je n’y reviens pas, sinon pour réaffirmer qu’un Iran doté de l’arme nucléaire est pour moi inacceptable, et souligner l’entière détermination de la France dans la démarche actuelle alliant sanctions croissantes mais aussi ouverture si l’Iran fait le choix de respecter ses obligations.

Cette démarche est la seule qui puisse nous permettre d’échapper à une alternative catastrophique : la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran. Cette quatrième crise est sans doute la plus grave qui pèse aujourd’hui sur l’ordre international.

Les solutions qui émergent lentement de l’autre processus de négociation " à six ", et qui ont conduit la Corée du Nord à accepter, sous le contrôle de l’AIEA, la renonciation au nucléaire militaire et la fermeture du réacteur de Yongbyon, montrent, après le renoncement de la Libye aux armes de destruction massive, qu’il existe un chemin pour peu qu’il y ait une volonté. Le peuple iranien, qui est un grand peuple et mérite le respect, n’aspire ni à l’isolement, ni à la confrontation.

La France n’épargnera aucun effort pour convaincre l’Iran qu’il aurait beaucoup à gagner en s’engageant dans une négociation sérieuse avec les Européens, les Américains, les Chinois et les Russes.