jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« Il ne faut plus accorder de temps aux mollahs en Iran»...

« Il ne faut plus accorder de temps aux mollahs en Iran» (parlementaire norvégien)

Morten Hoglund, député norvégienCNRI – Il a fait le voyage avec les délégations de Scandinavie jusqu’au meeting du Bourget où étaient rassemblés 30.000 Iraniens. Morten Hoglund, député norvégien était porteur d’un message pour la Cité d’Achraf en Irak qui abrite les Moudjahidines du peuple d’Iran, pour la diaspora à l’étranger, et leur présidente élue, Maryam Radjavi :

Salam Bar Ghahremanene Chahr Achraf (Je salue les héros de la Cité d’Achraf, en persan)

A tous mes amis de la Cité d’Achraf, qui sont entièrement dévoués à la paix et à la démocratie en Iran et à la stabilité dans la région.

Mes chers amis et éminents invités, 

1. Votre présence admirable ici est la preuve que la Résistance iranienne bénéficie d’un soutien international dans son combat pour un changement démocratique en Iran, terre ancienne riche en culture, riche en valeurs humaines et qui a soif de liberté.

2. La détermination du régime iranien à acquérir la bombe nucléaire et à ignorer les avertissements du monde civilisé qui lui demande de ne pas continuer sur la même voie, tout ceci associé à son intervention dans les affaires irakiennes, poussent le monde au bord d’une catastrophe majeure.

4. Dans le pays, le régime des mollahs a jusqu’à maintenant pendu ou condamné à mort presque 270 personnes, dont un grand nombre ont été pendues en public, record égalé par aucune autre nation dans le monde.

5. Afin de relever ce défi international, il y a peu d’options disponibles. Pour sûr, ni une intervention militaire, ni la politique d’apaisement ne constitue une solution. Il existe une troisième voie unique et réalisable que soutiennent la majorité des Iraniens, celle proposée par Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne : un changement démocratique en Iran amené par le peuple iranien et sa résistance.

6. La semaine dernière, 5,2 millions de citoyens irakiens de tous les horizons, partis politiques, juristes, avocats, professeurs, chefs de tribus, activistes des droits des femmes et bien d’autres ont fait part de leur soutien à l’organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran en tant qu’obstacle à la propagation de l’extrémisme du régime iranien en Irak et dans la région.

7. En dépit de tous les faits décrits ci-dessus, les gouvernements occidentaux se rangent du côté du régime des mollahs en faisant son jeu  au lieu de collaborer avec la résistance iranienne. Le verdict de la cour d’appel française le 16 juin prouve que les membres de la résistance iranienne impliqués dans l’affaire du 17 juin 2003 sont tous innocents pour toutes les accusations de terrorisme portées contre eux. Cela témoigne du fait que par la même logique, l’étiquette de la terreur pesant sur l’OMPI n’est qu’un geste «positif » fait envers le régime des mollahs à Téhéran. La communauté internationale ne doit pas accorder plus de temps au régime des mollahs dans sa quête de la bombe atomique. Au lieu de cela, une politique ferme et des sanctions étendues constituent l’unique solution à cette situation catastrophique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe