samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsL’état de santé d’un prisonnier politique kurde iranien se détériore pendant qu’il...

L’état de santé d’un prisonnier politique kurde iranien se détériore pendant qu’il est en grève de la faim

L’état de santé d’un prisonnier politique kurde iranien se détériore pendant qu’il est en grève de la faim

CNRI – Le prisonnier politique kurde iranien Mohammad Sediq Kaboudvand, qui a dépassé 23 jours de grève de la faim, est tombé malade et sa vie serait en danger.

M. Kaboudvand, journaliste kurde et prisonnier politique dans le quartier 350 de la prison d’Evin, a commencé une grève de la faim plus tôt ce mois-ci en protestation contre la fabrication de nouvelles accusations contre lui par le régime et la montée de la pression et du harcèlement en prison.

En dépit de son état déplorable, le régime a accru la pression sur lui et l’a convoqué à être jugé sur de nouvelles accusations.

Dimanche, il y avait des rapports selon lesquels, M. Kaboudvand s’est évanoui en raison d’une chute soudaine de la pression artérielle et a dû être emmené à l’hôpital de Taleqani à Téhéran.

Les médecins de l’hôpital ont dit à la famille de M. Kaboudvand qu’il est sous la menace d’une crise cardiaque et doit être admis aux soins intensifs.

M. Kaboudvand a été précédemment transféré à l’hôpital de Taleqani le 21 mai pendant qu’il était en grève de la faim, mais a été renvoyé sans traitement médical.

M. Kaboudvand a été en détention depuis le 1er juillet 2007 et a été condamné par un tribunal bidon à 10 ans de prison pour « agissement contre la sécurité »

Il souffre de plusieurs maux, y compris les maladies cardiaques et rénales, et la persistance de la situation actuelle est très dangereuse pour lui.

Reporters Sans Frontières (RSF) a réitéré sa « profonde préoccupation » à travers une déclaration le 18 mai, en ce qui concerne les arrestations arbitraires des journalistes en Iran et les conditions dans lesquelles ils sont détenus en ajoutant qu’il est « particulièrement inquiet » au sujet de M. Kaboudvand (Mohammad Sadegh Kaboudvand) qui est en grève de la faim.

Le 24 mai, le Conseil National de la Résistance iranienne a appelé tous les défenseurs des droits de l’Homme, particulièrement le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme, le Rapporteur spécial sur la torture et autres traitements cruels, le Rapporteur spécial chargé du droit qu’a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme en Iran, et le groupe de travail sur la détention arbitraire, à prendre des mesures immédiates et efficaces pour assurer la libération des prisonniers politiques qui sont en grève de la faim y compris M. Kaboudvand.

 

Lire aussi: 

Des gardiens de prison iraniens font un raid et détruisent les biens des prisonniers

Iran : appel pour annuler la condamnation à mort d’un jeune

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe