mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieL’économie iranienne se détériore

L’économie iranienne se détériore

L’économie iranienne se détériore

L’économie iranienne se trouve dans une position extrêmement délicate. Un rapport publié par le Centre de recherche du Parlement du régime indique plusieurs raisons pour la dépréciation de la monnaie iranienne et révèle l’ampleur des fuites de capitaux.

Le rapport du Majlis souligne que la fuite des capitaux entre mars 2016 et 2018 s’élève à 59 milliards de dollars. Environ 20 milliards de dollars ont quitté le pays au cours de la première année et le reste au cours de la deuxième période. La fuite totale des capitaux pour les trois derniers mois a atteint la somme non négligeable de 13 milliards de dollars.

Le Centre de recherche a indiqué que le chiffre annuel pour l’année à venir, soit de mars 2018 à mars 2019, sera beaucoup plus élevé. Il a estimé qu’il y a eu une diminution d’environ 16 milliards de dollars des réserves de devises étrangères du pays entre mars 2016 et décembre de l’année dernière. Au cours de la période précédente, il y a eu une augmentation de près de 28 milliards de dollars au cours en trois ans.

Selon le rapport, la fuite des capitaux en Iran a plusieurs causes.

Premièrement, l’instabilité de la situation économique et politique en Iran Le capital ne peut pas prospérer dans ces conditions et il n’est pas facile de conclure des affaires. Quiconque investit en Iran prend un risque énorme en raison de l’incertitude économique. Pour couronner le tout, le taux d’émigration est élevé et continue de croître.

Le rial a perdu considérablement de sa valeur au cours des deux dernières années en raison du taux élevé de fuite des capitaux. De plus, Donald Trump a annulé l’accord nucléaire avec Téhéran et depuis, la valeur du rial a chuté de près de 40 %. La situation atteignant des seuils critiques, la Banque centrale a pris des mesures draconiennes pour éviter la dégringolade. Elle a interdit le change du dollar en dehors des circuits officiels et a annoncé un taux unique pour remplacer les différents taux sur le marché.

La Banque centrale d’Iran a également imposé des limites sur la quantité de devises que les gens peuvent acheter de crainte de voir se vider les réserves du pays.

Les mesures, aussi drastiques soient-elles, n’ont eu que très peu d’impact, principalement en raison du commerce sur le marché noir. Depuis l’introduction des mesures, le rial a perdu 10 % de sa valeur.

Trump a également annoncé le mois dernier que les États-Unis se retireraient de l’accord nucléaire et de grandes entreprises étrangères ont commencé à quitter le pays.

Lorsque les sanctions américaines entreront en vigueur, les devises fortes dans les réserves du pays seront affectées par les sanctions à l’exportation de pétrole. En outre, l’accès aux réserves monétaires sera limité lorsque les sanctions du secteur bancaire prendront effet.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe