vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: SociétéIran : la messagerie Telegram utilisée largement malgré les interdits

Iran : la messagerie Telegram utilisée largement malgré les interdits

Iran-messagerie-Telegram

Telegram est un service de messagerie très populaire qui est utilisé par des millions d’Iraniens, mais il a été annoncé il y a plusieurs semaines qu’il sera interdit pour cause de « sécurité nationale ». Le régime des mollahs envisageait l’interdiction depuis le début de l’année, lorsque des manifestations ont éclaté dans tout le pays.

Les responsables ont déclaré que si les protestations se sont propagées aussi rapidement c’est parce que la population utilisait Telegram pour s’organiser.

L’application a été bloquée par le régime pour tenter de contenir les manifestations antigouvernementales et craint qu’un soulèvement similaire peut se reproduire dans un avenir proche.

Soroush est une application que le régime essaie de convaincre la population d’utiliser. Elle a été créée par le régime et Hassan Rohani ainsi que le Guide Suprême Ali Khamenei l’utiliseraient à la place de Telegram.

La population iranienne n’a cependant pas changé son choix. Malgré les blocages qui ont été mis en place, les gens utilisent des solutions de contournement pour continuer à utiliser Telegram. L’une de ces solutions est le VPN – réseau privé virtuel – qui permet à l’utilisateur d’échapper au filtrage grâce à l’utilisation de liens cryptés qui donnent l’impression que l’ordinateur qui accède à un certain site Web se trouve dans un autre pays.

Telegram n’est pas la seule application qui a été interdite ou filtrée. Il n’y a pas de lois garantissant la vie privée des citoyens et les forces de sécurité sont autorisées à surveiller la population dans tous les domaines de leur vie. Cela a donné lieu à de nombreuses arrestations.

Les applications locales n’ont pas un encryptage de bout en bout, ce qui signifie que l’information et le contenu de l’utilisateur peuvent être facilement consultés par les autorités.

Il y a déjà des rapports sur l’utilisation inquiétante des applications locales. Par exemple, certaines personnes ont rapporté que des comptes ont été créés à leur nom sur Soroush sans leur accord. Il s’agit d’une violation de la vie privée qui pourrait coûter des dizaines de millions de dollars à une entreprise en Occident. Cependant, l’Iran ne dispose d’aucune loi de protection. Les responsables iraniens, notamment le ministre des Télécommunications, ne se sont pas encore prononcé sur ces accusations.

Le peuple iranien refuse d’utiliser les applications locales car ils pourraient être arrêtés et éventuellement emprisonnés si leurs conversations privées ne plaisent pas aux responsables de la sécurité des mollahs.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe