mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'Arabie Saoudite ferme les ports du Yémen après que les Houthis soutenus...

L’Arabie Saoudite ferme les ports du Yémen après que les Houthis soutenus par le régime iranien ont lancé une attaque de missile contre Riyad

L'Arabie Saoudite ferme les ports du Yémen après que les Houthis soutenus par le régime iranien ont lancé une attaque de missile contre Riyad

La coalition dirigée par l’Arabie Saoudite qui combat au Yémen a fermé, lundi, tous les ports secs, les ports maritimes et les aéroports, après qu’un missile balistique tiré par les rebelles Houthis a ciblé l’aéroport international de Riyad.

Les saoudiens ont alerté que cette attaque de missiles, qu’ils croient avoir été mise au point par le régime iranien, pourrait être « considérée comme un acte de guerre ».

Voici un extrait du communiqué : « Le rôle de l’Iran et le commandement direct de son mandataire Houthi dans cette affaire constitue un acte d’agression flagrante qui vise les pays voisins et menace la paix et la sécurité dans la région et dans le monde. Par conséquent, le commandement de la coalition estime que ceci constitue un acte flagrant d’agression militaire par le régime des mollahs, et pourrait être considéré comme un acte de guerre contre le royaume d’Arabie Saoudite. »

Cette dernière action a accru les tensions entre l’Arabie Saoudite et le régime des mollahs qui se battent dans des camps opposés dans le conflit au Yémen.

En réaction à l’attaque au missile, que l’Arabie Saoudite a déclaré avoir abattu, la coalition dirigée par ce pays a lancé des frappes aériennes sur la capitale rebelle, Sanaa, et a menacé le régime iranien avec la possibilité d’une frappe de représailles.

Le communiqué poursuit : « Le commandement de la coalition affirme également que le royaume se réserve le droit de répondre à l’Iran au moment opportun et de manière appropriée. »

Le régime des mollahs, qui soutient ouvertement les Houthis, a nié les avoir armés et les Houthis ont prétendu que leur missile balistique Volcano-variant est de fabrication locale. Cependant, il existe des preuves que l’Iran a construit des usines d’armes pour aider ses groupes mandatés au Liban et en Syrie, alors pourquoi pas au Yémen aussi ?

Amir Hatami, ministre de la Défense du régime de Téhéran, a déclaré : « Quelqu’un demande-t-il aux États-Unis ce que vous donnez à l’Arabie Saoudite ? »

La réponse à cela est que le régime des mollahs demande ceci beaucoup plus pour détourner l’attention, l’Arabie Saoudite n’est pas une cellule terroriste mais un État-nation, et les États-Unis fournissent à la coalition saoudienne un soutien logistique et ciblé.

Le Président américain Donald Trump a soutenu la version saoudienne selon laquelle l’Iran était responsable de l’attaque. Dans un communiqué publié dimanche, il a déclaré : « Un tir vient d’être lancé par l’Iran, à mon avis, contre l’Arabie Saoudite. Et notre système (les batteries de défense antimissile Patriot) l’a abattu. »

Le chef des Gardiens de la révolution (pasdaran), Mohammad Ali Jafari, a déclaré que l’Arabie Saoudite et Trump mentaient, mais beaucoup ne veulent pas croire aux propos d’un individu dont le groupe a été sanctionné pour terrorisme.

La fermeture des ports sera temporaire et prendra en compte le travail indispensable des organisations humanitaires et d’aide dans une guerre – entre les Houthis soutenus par l’Iran et le gouvernement internationalement reconnu qui est soutenu par la coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite – qui a coûté la vie à 10.000 personnes et a conduit le Yémen au bord de la famine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe