vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyKobler trompe le département d’Etat américain

Kobler trompe le département d’Etat américain

CNRI – A la suite du communiqué de Kobler sur le transfert de 14 habitants du camp Liberty en Albanie qui s’est fait avec énormément de retard, un porte-parole du département d’Etat américain au lieu de rendre hommage aux efforts de la direction de l’Ompi et de la Résistance iranienne qui avec des frais et des efforts considérables a réalisé ce transfert, s’en est pris aux victimes, alors qu’aujourd’hui même, le représentant du HCR à Liberty a remercié la direction du camp pour sa collaboration dans le transfert de ce groupe.

Il semble que certains au Département d’Etat aient été fourvoyés par Kobler et ses rapports mensongers avec cette demande à la direction de l’Ompi « de coopérer pleinement avec le processus de réinstallation du HCR et pour faciliter l’accès des observateurs de l’ONU aux habitants du camp Huriya ».

Or les équipes du HCR, chaque jour, à deux reprises, le matin et l’après-midi sont occupées à discuter à l’intérieur du camp avec les habitants et n’ont aucune restriction pour parler avec qui que ce soit. Les photos des visites et de l’accès à tous et partout des observateurs sont disponibles.

Si l’on veut croire Kobler, en avril 210 habitants auraient dû partir en Albanie et 100 autres en Allemagne, mais jusqu’à ce jour seuls 14 personnes sont parties en Albanie. A cet effet, l’Ompi en février et mars, avait donné au HCR à Genève et aux responsables américaines à Liberty une liste de 240 personnes devant être transférées, et une liste des 100 personnes suivantes est prête à être donnée.

Martin Kobler s’efforce de s’approprier le résultat des efforts de l’Ompi et de la demande du secrétaire d’Etat américain au gouvernement albanais qui s’est finalement concrétisée avec le voyage de Mme Barbara Leaf, secrétaire d’Etat adjointe pour l’Irak, en mars en Albanie et sa rencontre avec le premier ministre de ce pays, ainsi que le résultat des efforts du Haut commissaire Antonio Guterez,  et d’instrumentaliser le transfert de 14 personnes pour  exercer davantage de pression sur les habitants sans défense dont 57 ont été tués et blessés dans les attaques précédentes sur Achraf et Liberty, 14 autres ont décédés sous l’effet du blocus médical et 1232 ont été blessés.

Mais l’effet le plus néfaste de la propagande de Kobler, en rendant public le transfert de ces 14 habitants, c’est d’inviter la dictature terroriste au pouvoir en Iran d’entrer dans ce dossier en Albanie et de réduire le plus possible le nombre des personnes acceptées par ce pays. Les relations de Kobler avec le régime iranien et laisser au régime de s’ingérer dans les affaires de l’opposition à Achraf et à Liberty, ont fait l’objet de protestations répétées de la résistance.

Il y a dix jours, le représentant des habitants d’Achraf et de Liberty a écrit au secrétaire d’Etat Kerry des détails sur la réinstallation, la collaboration de l’Ompi et le problème urgent de la sécurité à Liberty avec les mensonges de Kobler et le rôle de ses agents spéciaux dans le harcèlement des habitants. La résistance iranienne attire l’attention du porte-parole du département d’Etat sur cette lettre qui est jointe et demande au Secrétaire Kerry d’envoyer à Liberty une mission d’enquête composé de personnalités et de généraux américains qui avaient demandé à pouvoir inspecter ce camp, et d’en rendre public le rapport.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 mai 2013  

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe